Chine : dix personnes condamnées à mort lors d'un procès public dans un stade (VIDEO)

Chine : dix personnes condamnées à mort lors d'un procès public dans un stade (VIDEO) Source: Gettyimages.ru
Image d'illustration

Devant des milliers de personnes réunies dans un stade de la ville de Lufeng en Chine, dont de nombreux écoliers, dix personnes ont été condamnées à mort. Amnesty international dénonce un «mépris flagrant» pour la vie et la dignité humaine.

Des milliers de personnes en Chine ont assisté le 16 décembre dans un stade de la province de Guangdong au procès public de douze accusés. Selon le South China Morning Post, les suspects sont arrivés dans des fourgons de police toute sirène hurlante, et ont été placés sur une scène avec quatre officiers de police placés derrière chacun d'eux.

Au moment de la lecture de leur condamnation retransmise par haut-parleur, les accusés se tenaient debout sur un podium. Sous les yeux des spectateurs, dont de nombreux écoliers en uniforme, dix d'entre eux ont été condamnés à mort et immédiatement emmenés pour être exécutés. Ils ont été reconnus coupables de crimes liés au trafic de drogue, de meurtres ou encore de braquages.

Plusieurs vidéos et photographies du procès ont émergé sur les réseaux sociaux, sur lesquelles on voit les suspects arriver menottés, exhibés devant la foule par des policiers en uniforme. Sur l'une des vidéos, trois des accusés sont installés à l'arrière d'un camion de police, alors que les personnes qui filment sont en train de pleurer.

Le public avait été invité par le tribunal du peuple de la ville de Lufeng à assister au «procès en plein air au stade», selon le journal étatique Global Times, cité par l'AFP. Beijing News, qui a diffusé la vidéo du procès, a critiqué la décision du tribunal de transformer ces condamnations en spectacle.

«Mépris flagrant pour la vie humaine et la dignité de la part des autorités chinoises», selon Amnesty international

William Lee, un des responsable d'Amnesty international pour la Chine a pour sa part estimé via un message sur Twitter que cette «exécution de masse» témoignait d'un «mépris flagrant pour la vie humaine et la dignité de la part des autorités chinoises». 

En avril dernier, Amnesty international avait qualifié la Chine de «plus grand bourreau du monde», demandant à ce qu'elle fasse la lumière sur le niveau «grotesque» de peine capitale qu'elle inflige. Si l'ONG estime que la Chine exécute «plus de condamnés que l’ensemble des pays du globe réunis», Pékin ne publie de son côté aucun chiffre, affirmant qu'il s'agit là d'un secret d'Etat. 

Les procès publics sont plutôt rares en Chine mais ne sont pas exceptionnels. La ville de Lufeng avait déjà fait une des journaux internationaux en juin, lorsque deux tribunaux avaient publiquement annoncé les condamnations de 18 personnes, dont huit avaient été exécutées dans la foulée de leur procès. En 2014, 55 personnes avaient été inculpées de terrorisme dans un stade de Yining, dans la province du Xinjiang, devant quelque 7 000 spectateurs. Au moins un des accusés avait été exécuté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter