Censure islamiste : Daesh souhaite couper le WiFi à Raqqa pour mieux surveiller les internautes

Censure islamiste : Daesh souhaite couper le WiFi à Raqqa pour mieux surveiller les internautes© Raqqa is Being Slaughtered Silently
Le message distribué à Racca
Suivez RT France surTelegram

Le groupe djihadiste Etat islamique (Daesh) a ordonné aux fournisseurs de services Internet de Raqqa, la soi-disant capitale de ce «califat» en Syrie, de bloquer l’accès aux connections WiFi privées.

Ce sont l’Observatoire syrien des droits de l'Homme et le groupe d’activistes «Raqqa is Being Slaughtered Silently» (Raqqa est en train d’être massacrée silencieusement) qui ont été les premiers à rapporter les nouvelles restrictions, annoncées ce lundi.

Ce dernier groupe a publié l’image d’un tract dont plusieurs copies ont été distribuées dans la ville, informant les fournisseurs d’accès qu’ils avaient quatre jours pour couper les connexions Wi-Fi privées.

En savoir plus : une société néozélandaise nommée ISIS change de nom après des menaces

«Ce qui suit est obligatoire pour tous les fournisseurs Internet : la suppression des connexions Wi-Fi – en dehors des cybercafés – des connexions privées, y compris pour les soldats de l’Etat Islamique», lit-ont dans le document, selon le groupe.

D’après l’Observatoire syrien des droits de l'Homme, «cette mesure montre la volonté de cette organisation d’essayer d’imposer un blackout médiatique sur ce qui se passe à l’intérieur de la ville de Racca. Les extrémistes de Daesh effectuent déjà depuis un certain temps des patrouilles et des raids sur les internet cafés, en cherchant ceux qui essayer de faire sortir des informations», selon AFP qui cite le groupe citoyen.

Cette interdiction n’affectera pas seulement le groupe «Raqqa is Being Slaughtered Silently» qui documente les atrocités que Daesh commet dans la ville, mais vise aussi à «couper les communications entre ces combattants d’origine non-syrienne et leurs familles, de peur qu’ils puissent rentrer chez eux», ajoute l’Observatoire.

En savoir plus : Daesh interdirait les vidéos d’exécution après une décapitation opérée par un enfant

L’accès à l’Internet est la seule voie de communication pour les dissidents à l’intérieur des territoires contrôlés par Daesh, qui permet aux activistes de transmettre au reste du monde leurs informations sur la vraie vie eu sein de cette organisation, pour contrer les vidéos propagandistes régulièrement publiées sur le Web.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix