Les élections au Burundi : «pas crédibles» selon Washington

Un burundais vote lors des élections présidentielles de 2015, à Bujumbura, capitale du Burundi.© Mike Hutchings Source: Reuters
Un burundais vote lors des élections présidentielles de 2015, à Bujumbura, capitale du Burundi.

Le département d'état américain a annoncé, mardi 21 juillet, que les Etats-Unis ne considéreraient «pas crédibles» les résultats des élections au Burundi, où le président sortant Pierre Nkurunziza pourrait être réélu de manière très controversée.

L'annonce a été faite par le porte-parole du département d'état américain, John Kirby : «Les Etats-Unis préviennent que des élections tenues dans les conditions régnant actuellement au Burundi ne seront pas crédibles et discréditeront davantage le gouvernement».

Washington a par ailleurs annoncé que ces élections discréditaient «davantages» le gouvernement burundais qui les a organisées dans un contexte très tendu.

Les burundais sont appelés aux urnes, mardi 21 juillet, où ils doivent élire leur prochain président.

L'approche des élections au Burundi ont provoqué d'importantes tensions dans le pays, faisant 80 morts en des milliers de réfugiés. En cause : l'annonce, au mois de mai 2015 du président sortant Pierre Nkurunziza, qu'il serait candidat à sa propre réélection. Ayant déjà passé trois mandats en poste, cette pratique aurait été contraire à la constitution de ce pays d'Afrique australe.

La décision du président de modifier la constitution pour y inclure la possibilité d'un troisième mandat a été à l'origine de trois mois de violence.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales