Pour la première fois, la Palestine dépasse Israël au classement Fifa

Pour la première fois, la Palestine dépasse Israël au classement Fifa© HAZEM BADER Source: AFP
L'équipe palestinienne a dépassé pour la toute première fois Israël au classement FIFA

Le classement Fifa qui hiérarchise les nations du football a rendu son verdict pour novembre. Si l'Allemagne caracole en tête, la Palestine, elle, se retrouve en 82e position, une première historique puisqu'elle devance pour la première fois Israël.

Sa méthode est souvent discutée. Mais le classement Fifa est bel et bien une référence officielle pour ordonner les nations du football. Une hiérarchisation se basant sur les résultats des matchs entre pays. Des nations qui, pour certaines, ne sont pas forcément confrontées aux grandes compétitions internationales et situées dans des «zones» où la difficulté n'est pas aussi élevée que la «zone» voisine.

Ainsi, Israël évoluant dans la zone Europe, a dû par exemple affronter l'Espagne et l'Italie pour tenter de se qualifier à la Coupe du monde 2018. Terminant à la 4e place de son groupe (sur 6), en n'ayant remporté qu'une victoire en 2017 (face au Liechtenstein), Israël a donc dégringolé de la 82e à la 98e place du classement Fifa.

La Palestine, quant à elle, éliminée depuis 2016 de la Coupe du monde, s'est rattrapée sur les matchs de qualification pour la Coupe d'Asie 2019. En gagnant à cinq reprises en 2017, dont un cinglant 10-0 contre le Bhoutan, la Palestine atteint son meilleur classement, depuis sa reconnaissance par la Fifa en 1998, en accédant à la 82e place.

Interrogé sur cette accession historique, le président de la Fédération palestinienne de football Jibril Rajoub a salué auprès de l'AFP «un succès historique».

La géopolitique du football, un enjeu pour la Palestine

La comparaison retient l'attention des Palestiniens, compte tenu de la persistance du conflit avec Israël. Le football est aussi un terrain sur lequel les Palestiniens cherchent à faire avancer leur cause, dénonçant les entraves infligées à la pratique de leur sport par les checkpoints israéliens de Cisjordanie occupée ou le blocus imposé à la bande de Gaza.

Les Palestiniens ont également cherché à obtenir de la Fifa d'interdire à Israël d'organiser des matchs de son championnat dans des colonies de Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis 1967, soulignant que la colonisation est illégale au regard du droit international. Mais la Fifa a refusé fin octobre d'intervenir en invoquant sa neutralité en matière politique.

En accédant à la 82e place et en devançant l'équipe israélienne, «nous l'emportons sur les mesures prises par l'occupant [israélien] et le harcèlement quotidien de sa part», a déclaré Jibril Rajoub.

Fair play, un porte-parole de la Fédération israélienne a félicité les Palestiniens : «Nous leur souhaitons toute la réussite possible», a-t-il confié, ajoutant que les Israéliens étaient prêts à tout moment à disputer un match amical avec eux. «Que le meilleur gagne», a-t-il conclu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.