Moscou dénonce le retrait «honteux» du drapeau russe du consulat à San Francisco (IMAGES)

Moscou dénonce le retrait «honteux» du drapeau russe du consulat à San Francisco (IMAGES)© @RussiaInUSA / Twitter
Le bâtiment qui abritait le consulat général russe à San Francisco

L'ambassade de Russie aux Etats-Unis a publié le 12 octobre des photos de la fermeture de ses locaux de San Francisco où le drapeau russe avait été retiré la veille par les autorités américaines. Moscou se dit indigné et exige réparation.

Après que les autorités américaines ont fait retirer les drapeaux russes du bâtiment qui abritait le consulat de Russie à San Francisco et fermé depuis le 2 septembre, Moscou a exprimé son indignation, évoquant une atteinte à ses symboles nationaux.

«Une forte objection a été envoyée à nos partenaires américains à la suite du retrait des drapeaux russes de la propriété diplomatique à San Francisco, contrôlée par les autorités américaines. Nous percevons cela comme une action extrêmement hostile. Nous exigeons que les Etats-Unis remettent immédiatement les symboles de l'Etat russe à leur place et préviennent de tels incidents à l'avenir», a déclaré l'ambassade de Russie via un communiqué publié sur Facebook.

«Encore un autre événement honteux. Des drapeaux ont été volés dans les bâtiments de San Francisco. Nous exhortons les autorités américaines à rendre nos symboles d'Etat», a encore fait savoir l'ambassade.

Devant la colère de Moscou, le département d'Etat américain a souhaité adresser un message d'apaisement. 

«Les drapeaux des anciennes propriétés consulaires russes à San Francisco ont été retirés dans le respect et sont actuellement stockés en toute sécurité à l'intérieur du bâtiment», a déclaré un responsable du département d'Etat américain à Sputnik le 11 octobre. «Le drapeau de l'ancienne propriété russe de Washington DC a également été retiré et entreposé en toute sécurité dans le bâtiment», a-t-il ajouté.

Cette affaire de drapeaux est le dernier épisode de l'escalade des tensions diplomatiques entre la Russie et les Etats-Unis.

Plus tôt cette semaine, Moscou avait exigé que les Etats-Unis lui rendent les bâtiments diplomatiques «saisis illégalement», en décembre 2016 et en septembre 2017. «La Russie se réserve le droit d'entreprendre des actions en justice et des mesures de représailles», avait déclaré le 9 octobre le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d'un entretien avec son homologue américain Rex Tillerson.

La décision américaine s'inscrit dans une longue liste de sanctions et de représailles prises tour à tour par les Etats-Unis et la Russie depuis que le président américain Barack Obama a fait expulser 35 diplomates russes du territoire américain fin 2016. Le locataire de la Maison Blanche, alors en fin de mandat, avait invoqué une supposée ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle américaine pour justifier cette mesure.

En juillet dernier, le Congrès américain avait adopté des sanctions économiques contre la Russie en raison du conflit ukrainien. Une décision à laquelle Vladimir Poutine a répondu en ordonnant l'expulsion de 755 diplomates américains habilités à travailler en Russie, réduisant ainsi leur effectif à 455, un nombre identique à celui des diplomates russes se trouvant aux Etats-Unis.

Lire aussi : Moscou prévoit des représailles si les Etats-Unis continuent de réprimer les médias russes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.