Un Palestinien de 16 ans tué dans la bande de Gaza par des tirs israéliens

Un Palestinien de 16 ans tué dans la bande de Gaza par des tirs israéliens © Ibraheem Abu Mustafa Source: Reuters
Image d'illustration. Un palestinien utilise une fronde dans des affrontements devant la frontière entre la bande de Gaza et Israël le 21 juillet 2017

Un Palestinien a été tué et trois autres ont été blessés par des tirs israéliens dans la bande de Gaza. Le jeune homme décédé, âgé de 16 ans, a été abattu au cours d'affrontements près du camps de réfugiés d'al-Boureij.

Un adolescent de 16 ans est mort le 28 juillet dans la bande de Gaza, de tirs israéliens, lors d'affrontements à l'est du camp de réfugiés d'al-Boureij, dans le centre de l'enclave palestinienne contrôlée par le Hamas. Le jeune homme, nommé Abdelrahmane Abou-Hmeisa, a été tué alors que trois autres personnes ont été blessées par ces tirs, selon des informations rapportées par le ministère de la Santé de la bande de Gaza et citées par l'AFP. 

Ces violences surviennent dans un contexte de regain des tensions entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes autour de l'esplanade des Mosquées, lieu saint du judaïsme et de l'islam à Jérusalem-Est, occupé et annexé par Israël.

Plus tôt dans la journée du 28 juillet, des soldats israéliens ont abattu un Palestinien qui avait tenté de les attaquer au couteau, en Cisjordanie.

L'assassinat de deux policiers israéliens le 14 juillet sur l'esplanade des Mosquées (appelée Mont du Temple chez les juifs), avait amené les autorités de l'Etat hébreu à installer des portiques de sécurité. Ces mesures avaient provoqué manifestations et affrontements violents en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, conduisant à la mort de cinq Palestiniens. Trois membres d'une famille israélienne ont par ailleurs été assassinés lors d'une autre attaque au couteau dans une colonie de Cisjordanie.

Le 25 juillet, le gouvernement israélien avait finalement retiré ces portiques, mais de nouveaux heurts ont eu lieu le 27 juillet devant la mosquée al-Aqsa, l'une des deux mosquées situées sur l'esplanade.

A l'occasion de la prière du vendredi qui attire généralement beaucoup de fidèles sur l'esplanade, les autorités israéliennes ont décidé le 28 juillet d'interdire de nouveau le site aux hommes de moins de 50 ans et de fermer plusieurs rues autour de la vieille ville de Jérusalem où est située l'esplanade des Mosquées. Quelque 3 500 policiers ont également été déployés dans le secteur, aucun incident majeur n'a été rapporté dans la zone ce jour. 

Lire aussi : A Jérusalem, les Palestiniens vont retourner prier à la mosquée Al-Aqsa

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.