L'auteur présumé de l'attaque à la tronçonneuse en Suisse était un SDF

L'auteur présumé de l'attaque à la tronçonneuse en Suisse était un SDF© Handout Source: Reuters
Franz Wrousis, l'auteur présumé de l'attaque à la tronçonneuse à Schaffhouse

A l'issue d'une chasse à l'homme, les autorités suisses ont arrêté un SDF de 51 ans, suspecté d'avoir agressé à la tronçonneuse plusieurs personnes à Schaffhouse. Il était client de la compagnie d'assurance dans laquelle il a fait irruption.

«Le suspect, qui est soupçonné d'avoir blessé deux personnes avec une tronçonneuse a été arrêté ce soir [le 25 juillet] dans le canton de Zurich», a déclaré la police suisse dans un communiqué cité par la chaîne allemande Deutsche Welle.

Il s'agit d'un marginal, Franz Wrousis, 51 ans, qui n'a pas de domicile fixe et vit dans les bois, dans sa voiture ou sur un vieux matelas au milieu d'ordures. Depuis la veille, une vaste chasse à l'homme avait été déclenchée avec des dizaines de policiers, des chiens renifleurs et un hélicoptère pour l'interpeller alors qu'il était parvenu à s'enfuir après son attaque, laissant derrière lui son véhicule.

Un mandat d'arrêt international avait même été émis à son encontre par les autorités suisses, et la police allemande avait prêté main forte à son homologue suisse pour les recherches.

Le 24 juillet, l'homme, armé d'une tronçonneuse, avait attaqué plusieurs personnes, dans les locaux de la succursale d'une compagnie d'assurance de la ville de Schaffhouse, pour une raison encore inconnue. Une porte-parole de la compagnie d'assurance, citée par l'agence ATS, a cependant confirmé que l'assaillant était un de ses clients. Il a grièvement blessé un employé, toujours hospitalisé, mais hors de danger, et infligé des blessures plus légères à un autre employé.

La police qui avait fait état de cinq blessés dans un premier temps, précise dans un communiqué que deux clients qui se trouvaient dans le bureau ont été «choqués» et un troisième légèrement malmené par les policiers dans la panique qui a suivi l'agression.

La police de Schaffhouse n'a pour l'heure pas commenté l'arrestation et a fait savoir qu'elle donnerait une conférence de presse le 26 juillet à 10h.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.