Pour les forces aériennes américaines, la Russie constitue «la plus grande menace»

Capture d’écran du compte Twitter @RyskeldiSatke
Capture d’écran du compte Twitter @RyskeldiSatke

La Russie représente le danger le plus sérieux pour la sécurité nationale des Etats-Unis, l’Amérique doit donc augmenter sa présence militaire en Europe, estime la secrétaire des forces aériennes américaines Deborah James.

«Je considère que la Russie est la plus grande menace», a déclaré Deborah James dans une interview après avoir effectué une série des visites et d’entretiens avec les alliés des Etats-Unis en Europe, y compris la Pologne.

Deborah James a souligné que Washington répondait aux actions «inquiétantes» de la Russie en accroissant sa présence en Europe et que les patrouilles de ses avions de combat F-16 se poursuivraient.

«Ce n’est pas le moment de donner le moindre signal de manque de détermination vis-à-vis de ces actions russes», a-t-elle précisé.

La secrétaire des forces aériennes américaines a pointé qu’elle était déçue par le fait que seulement 2 des 28 pays membres de l’OTAN avaient atteint l’objectif d’allouer 2% du PIB à leur défense tout en reconnaissant que nombre de pays de l’OTAN faisaient face à des difficultés budgétaires.

«Ce n’est pas quelque chose qui est venu de nulle part. C’est quelque chose que nous avons accepté de faire en tant que membres de l’OTAN. Nous devons tous en être les avocats», a néanmoins rappelé Deborah James.

La secrétaire des forces aériennes des Etats-Unis a en outre reconnu que l’Europe devait actuellement affronter des difficultés économique et qu’elle traversait une crise migratoire aigüe ce qui ne doit pas empêcher les membres de l’Alliance de s’acquitter de leurs obligations envers l’OTAN.

Le Royaume-Uni a fait savoir récemment qu’il allait investir l’équivalent de 2% de son PIB dans le secteur de la défense sur les cinq prochaines années, portant ainsi à 5, le nombre pays de l’OTAN à respecter ce critère d’investissement.

Au vu des tensions qui perdurent entre la Russie et ses partenaires occidentaux, les forces aériennes américaines poursuivent leurs efforts destinés à réduire leur dépendance aux moteurs fusées russes RD-180 utilisés pour lancer des satellites militaires et de renseignement, a déclaré Deborah James.

Elle a ajouté que les unités de l’Air Force étaient fortement sollicitées en raison des tensions avec la Russie et la lutte contre Daesh. En parallèle, les forces aériennes américaines travaillent dur pour protéger leurs systèmes d’armement et leurs réseaux contre le nombre croissant de cyber-attaques.

Deborah James a souligné que 39 équipes dédiées à la cyber sécurité étaient en train d’être déployées à travers le pays 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales