Uber bientôt interdit en Afrique du Sud?

Uber Source: Reuters
Uber

Uber est au centre d’une nouvelle controverse et de tensions à Johannesburg, en Afrique du Sud. Les chauffeurs de taxi manifestent contre le service cherchant à s’implanter dans le pays.

Ce lundi, Uber, l’entreprise controversée en Europe s’est retrouvée contrainte de venir en aide à ses conducteurs à Johannesburg , en Afrique du Sud. La décision a été prise suite à des tensions rencontrées lors de manifestations dans la ville à la Station Gautrain et Sandton City. Uber a décidé de solliciter l’aide de la police locale pour assurer la sécurité de ses employées, lesquels lanceront une enquête si l’occasion se présente.

Les associations de taxis compteurs ont dénoncé vendredi, face aux bureaux de la société à Johannesburg, la concurrence engendrée par le succès de l’application qui «ruine l’économie avec des prix bradés et maltraite ses conducteurs» selon Reuters.

L’entreprise Uber, qui est financée par Goldman Sachs et Google ont dû supprimer leur service UberPop en France la semaine dernière suite à des manifestations, souvent violentes. De même, d’autres pays tels que l’Allemagne, l’Espagne et la Belgique ont soit banni le service ou tout du moins lancé une investigation à son encontre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales