Etats-Unis : 18 manifestants arrêtés après l'acquittement d'un policier qui avait abattu un Noir

- Avec AFP

Etats-Unis : 18 manifestants arrêtés après l'acquittement d'un policier qui avait abattu un Noir© Adam Bettcher Source: Reuters
Des policiers lors de la manifestation à St. Paul

La police américaine a arrêté 18 personnes à l'issue d'une manifestation dans la ville de St. Paul ayant réuni des centaines de personnes, qui dénonçaient l'acquittement d'un policier responsable de la mort d'un automobiliste afro-américain.

La capitale de l'Etat du Minnesota, St. Paul, se préparait à l'éventualité de nouvelles manifestations après la libération de l'agent Jeronimo Yanez, sorti libre de son procès pour homicide involontaire, le 17 juin. Ce policier avait abattu Philando Castile, 32 ans, sous les yeux de sa compagne et d'une fillette. La victime avait été contrôlée pour un simple phare cassé sur le véhicule qu'il conduisait.

La séquence poignante de la mort de cet employé de cantine, filmée et retransmise en direct sur Facebook Live par sa compagne, Diamond Reynolds, avait choqué l'opinion publique aux Etats-Unis. On y voyait Philando Castile agonisant, le tee-shirt blanc maculé de sang, sur le siège de la voiture tandis que le policier le tenait en joue. La fillette tentait d'une voix timide de rassurer sa mère.

© Eric Miller Source: Reuters

Le verdict innocentant complètement l'agent Yanez a outré une partie de la population de St. Paul, quelque 1 500 personnes descendant spontanément dans la rue pour protester. Ils ont marché à travers la ville avant de bloquer une autoroute. Certains manifestants ont alors refusé de se disperser et de suivre les instructions de la police, qui a procédé à 18 interpellations.

La mort de plusieurs hommes noirs abattus par des policiers ont indigné l'Amérique ces dernières années, déclenchant des manifestations qui ont parfois dégénéré en émeutes. 

Lire aussi : L'administration Trump ordonne un non-lieu après l'homicide d'un Noir par la police

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.