Les militaires israéliens réquisitionnent la flottille d'aide pour Gaza au port d’Ashdod

Le Marianne© Amir Cohen Source: Reuters
Le Marianne

Le navire, qui essayait de mener une flottille de bateaux d’aide à Gaza sous le blocus, est arrivé au port israélien d’Ashdod après avoir été arrêté par Israël. Il a été saisi lundi et aucun contact n'a été établi avec lui depuis des heures.

On ignore ce qui est arrivé aux personnes présentes à bord du vaisseau. Selon le reportage de la correspondante de RT Paule Slier, ils ont pu être arrêtés sur place ou escortés à l’aéroport de Ben Gourion pour être envoyés hors d’Israël.

La chroniqueuse de RT Nadezhda Kevorkova est à bord du vaisseau amiral, Le Marianne. Avant la saisie du navire, elle a raconté par téléphone qu’un hélicoptère militaire et un avion survolaient la flottille.

Le contact fut perdu à 10:57 GMT, selon la Coalition de la flottille de la liberté. Les bateaux étaient à environ 100 miles nautiques de leur destination à ce moment-là. Trois autres vaisseaux de la flottille avec le Marianne ont fait demi-tour pour retourner à leur port d’origine, selon l’organisation.

Paula Slier de RT a raconté que des passagers seraient transportés au centre d’expulsion, puis à l’aéroport international d’où ils partiraient mardi matin.

«Il ne fait aucune doute qu’ils sont détenus, ils seront interrogés et se verront refuser de renter dans ce pays. L’armée israélienne mène cette opération avec une extrême discrétion», a dit Paule Slier dans son reportage vidéo.

Parmi les gens à bord du vaisseau figurent des personnes en vue, notamment l’ancien président tunisien Moncef Marzouki et des élus arabo-israéliens.

Les premiers passagers à bord du navire ont été libérés, a dit Paule Slier. L’un d’entre eux, le député israélien Basel Ghattas a raconté à RT ce qui s’était passé : il a assuré que leur correspondante à bord serait libérée mardi matin : «Tout va bien pour elle [Kevorkova]. Je l’ai quittée il y a seulement quelques minutes. Elle est avec un autre groupe». Basel Ghattas a également confirmé que quelques passagers avaient subi des blessures légères lors de la détention. Il a ajouté que les militants ont atteint leur objectif principal qui était «d’attirer l’attention du monde sur le problème du siège illégal et du blocus de Gaza».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales