Vladimir Poutine signe un ordre sur la prolongation des contre-sanctions Russes pour une année

Le président russe Vladimir Poutine Source: RIA NOVOSTI
Le président russe Vladimir Poutine

Le président Vladimir Poutine a approuvé la décision de prolonger les contre-mesures de la Russie adoptées en réponse aux sanctions occidentales. Les restrictions seront prolongées pour une année.

«Le gouvernement m’a adressé une demande officielle de prolonger les mesures que nous avons adoptées en réponse à des actions de nos partenaires de certains pays», a déclaré Vladimir Poutine. «Conformément à cette demande, j’ai signé aujourd’hui un ordre sur la prolongation des mesures économiques spéciales»,  a annoncé le président.

Poutine a également estimé que ces mesures auront un effet résolument bénéfique sur les producteurs agroalimentaires russes.

Cette décision fait écho à la prolongation des sanctions contre la Russie pour six mois adoptée le lundi 22 juin par l’Union européenne «afin de promouvoir l’application des accords de Minsk II», selon la représentante du Conseil des affaires étrangères de l’UE Susanne Kiefer.

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a annoncé au lendemain de ces déclarations que la Russie préparait un complexe de contre-mesures, qui incluent notamment un embargo alimentaire, en rappelant que le principe de réciprocité reste un  point clef pour Kremlin.

«La Russie estime que les sanctions sont injustifiés et illégales. Mais nous n'avons jamais été les initiateurs de telles mesures», a rappelé Peskov, avant d’estimer qu’elles portent néanmoins préjudice «non seulement à des acteurs économiques de notre pays, mais aussi aux intérêts des contribuables européens».

D’après le service de presse du Premier ministre russe Dmitri Medvedev, la liste de produits frappés par l’embargo restera quasiment identique à celui adopté le 7 aout par la Russie.

Cependant, d’après les déclarations de certains responsables russes, la liste peut être élargie pour y inclure le chocolat et les fleurs, des produits importés en grandes quantité en Russie depuis la France, la Belgique et les Pays-Bas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales