Irak : L’EI lance des attaques suicides sur les bases militaires à présence américaine

 REUTERS/Ali al-mashhadani© REUTERS/Ali al-mashhadani Source: Reuters
REUTERS/Ali al-mashhadani

Le groupe djihadiste de l'«Etat islamique en Irak et au Levant» (EI) a tenté de se saisir d'une base aérienne à l'ouest de l’Irak, base qui abrite 320 marines américains.

Le Pentagone a confirmé que le groupe extrémiste avait pris le contrôle de la ville d'al-Baghdadi, qui ne se trouve qu’à huit kilomètres de la base.

L’attaque a été menée ce vendredi par environ 25 combattants de l’EI, a déclaré le Pentagone à Reuters. Plusieurs kamikazes y ont pris part. Certains d'entre eux auraient été en mesure de faire exploser leurs gilets, leur nombre exact n'a pas été révélé. Certains militants portant l’uniforme irakien ont réussi à s’introduire dans la base où ils ont été éliminés par les troupes irakiennes au début des combats.

Environ 320 marines américains servent dans la base pour assurer la formation des forces de sécurité irakiennes, le Pentagone assure qu'ils ne participent pas aux combats. Aucune victime américaine ou irakienne n’a été signalée. 

la ville d'Al-Baghdadi, qui est située dans la province d'Anbar en Irak, était assiégée par des militants islamistes sunnites radicaux depuis des mois, plusieurs territoires de la province étaient passés sous la contrôle de l’EI lors de son avancée rapide dans le nord et dans l'ouest de l'Irak l'été dernier.

Des militants ont attaqué al-Baghdadi de deux côtés et sont entrés dans la ville jeudi selon des sources du renseignement et des responsables de l'armée irakienne citées par Reuters. Le bilan humain au terme des combats n'a pas été révélé.

Un groupe de militants de l’EI avait également essayé de s’introduire dans la base aérienne fortement gardée d'Ain al-Asad jeudi dernier, l'armée irakienne soutenue par des avions de chasse de la coalition avait réussi à les repousser.

Huit combattants ont été tués dans l’attaque sur la base d'après les responsables américains et irakiens. 

Elisa Smith, commandant de la Marine américaine et porte-parole du Pentagone, a confirmé que les combats persistants ont touché Al-Baghdadi. Elle a ajouté qu'on a remarqué «des tirs imprécis et inefficaces dans le voisinage de la base».

«Nous continuons à soutenir les efforts des forces de sécurité irakiennes, nous travaillons en collaboration avec des combattants tribaux qui luttent contre la présence de l’EI dans la province», a dit la porte-parole à Fox News ce jeudi.

La coalition dirigée par les Etats-Unis poursuite ses frappes aériennes contre l’EI en Irak. La Jordanie, en particulier, y joue un rôle de plus en plus important après qu'un de ses pilotes a été brûlé à mort par les extrémistes qui ont mis une vidéo de son exécution en ligne.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales