Etats-Unis : un policier tire dans le dos d'un homme et le rend paraplégique (VIDEO)

Etats-Unis : un policier tire dans le dos d'un homme et le rend paraplégique (VIDEO)© Carlo Allegri Source: Reuters
Nouvelle bavure policière aux Etats-Unis (image d'archive)

Les images filmées par une caméra depuis une voiture de police au Texas et qui viennent d'être rendues publiques, montrent un officier tirant dans le dos d'un homme. La légitimité des coups de feu, qui ont laissé la victime paraplégique, fait débat.

Une vidéo, où l'on voit un agent de police tirer dans le dos d'un homme, a été rendue publique au Texas par le bureau du procureur. La ville de Fort Worth où a eu lieu l'incident, avait jusqu'à présent refusé de le faire. Sur les images, deux agents de police se garent sur un parking et s’approchent d'un homme, David Collie. Le policier sur la droite l'éclaire avec une lampe torche, alors que celui sur la gauche sort son arme. Lorsque David Collie, dos tourné aux officiers, lève un bras, le policier sur la gauche n’hésite pas et le crible de balles.

Auteur: TheWFirm

Les forces de l'ordre étaient sur place après avoir été averties d’un vol à main armée dans les environs. Ce rapport décrivait les suspects comme deux hommes noirs torse nu, et précisait que l’un d’eux était armé. Lorsque les officiers ont aperçu David Collins, ils ont pensé qu’il correspondait à la description.

Nate Washington, l’avocat de la victime, a expliqué que son client «ne représentait pas de menace pour les agents de police», lors d'une conférence de presse le 26 décembre, au moment où la vidéo a été rendue publique. Il a ajouté que David Collie ne correspondait pas à la description du suspect et essayait simplement de suivre les instructions des agents, à savoir lever les mains, «quand on lui a tiré dans le dos, le rendant paraplégique».

«Le processus auquel la police nous demande de faire confiance est celui-ci : laissez-nous faire ce que l’on veut, nous ne ferons pas preuve de transparence et nous vous donnerons nos conclusions», s'est emporté l'avocat qui n'a pas précisé si son client comptait porter plainte. 

De son côté, la police n’a pas commenté la vidéo mais les agents ont confié avoir vu un éclair argenté dans la main de David Collie et pensé que c’était une arme. Il s’agissait en réalité d'un cutter.

A la suite de l'incident, David Collie a été arrêté pour avoir agressé les policiers et a passé 61 jours à l’hôpital, attaché à un lit. Un grand jury a pourtant refusé de l’inculper.

Lire aussi : «Il n’a pas d’arme !» : la famille de l’Afro-américain abattu par la police diffuse sa vidéo

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales