Indonésie : en réponse aux paquets de cigarettes «neutres» du vin français «sans étiquette»

Une usine de fabrication de cigarettes en Indonésie © STR New Source: Reuters
Une usine de fabrication de cigarettes en Indonésie

Des centaines de manifestants se sont réunis devant l'ambassade de France à Jakarta pour protester contre l'instauration en France du paquet de cigarettes neutre. En cause, le facteur économique, mais aussi culturel.

Des centaines de manifestants, en majorité des producteurs de l'industrie du tabac, se sont réunis devant l'ambassade de France à Jakarta pour protester contre l'instauration des paquets de cigarettes neutres. Brandissant des pancartes «Paquet neutre-contre !», ils ont dénoncé une «discrimination» contre un produit «économiquement et symboliquement important» pour l'Indonésie.

En France, les paquets de cigarettes neutres devraient faire leur apparition sur les étals des buralistes courant mai 2016. Et si la mesure ravit les organismes de santé publique français, en Indonésie, la nouvelle a semé la consternation. En effet, le pays est le cinquième producteur mondial de tabac (227 tonnes chaque année), mais également un grand amateur et consommateur. 

Ainsi, dans une lettre ouverte adressée à l'ambassadeur de France, l'association des producteurs de tabac indonésiens a déploré le choix de la France étant donné que «les moyens de subsistance de plus de six millions d'Indonésiens dépendent du secteur du tabac, et en particulier les producteurs». Le problème est cependant loin d'être seulement économique. 

Car il faut savoir que la cigarette est à l'Indonésie ce que le vin est à l'Hexagone. Gare à la France si elle introduit les paquets de cigarettes neutres, la vengence de l'Indonésie sera terrible : l'association assure que, si le gouvernement français venait à appliquer la mesure des paquets neutres, l'Indonésie, chez elle, ferait de même avec un produit prestigieux et si cher aux français... le vin.

Ainsi, les bouteilles de Saint-Emilion, Mercurey et autres Château d'Yquem se verraient, elles aussi, habillées d'emballages neutres. Certaines affiches de manifetstants montraient d'ailleurs des bouteilles de vin arborant ces mêmes étiquettes peu alléchantes que l'on trouve déjà sur les paquets de tabac dans certains pays d'Europe. 

Si les indonésiens sont si remontés contre les paquets neutres c'est aussi parce que, dans le pays le plus peuplé d'Asie du Sud-Est, fumer fait partie intégrante de la vie sociale et en constitue même un véritable vecteur. Ainsi, comme les Français se délectent du précieux nectar qui fait la renommée de leur pays, les Indonésiens savent apprécier une bonne cigarette et raffollent notamment du «kretek», cette cigarette faite d'un mélange complexe de tabac, de clou de girofle et d'une sauce aromatique, légèrement sucrée et typiquement indonésienne. Son nom provient de l'onomatopée qui reproduit le crépitement que font les fameux clous de girofle lorsqu'ils brûlent dans la cigarette. 90% des fumeurs du pays y seraient totalement «accros».

Un vendeur de tabac fume une cigarette «Kretek» devant sa boutique© Stringer Indonesia Source: Reuters
Un vendeur de tabac fume une cigarette «Kretek» devant sa boutique

Par ailleurs, l'Indonésie compte un grand nombre de fumeurs. Selon une étude récente, environ 36% de la population âgée de plus de 15 ans inhalerait quotidiennement de la fumée de tabac. Comparé à nombre d'autres pays, le prix des cigarettes est très peu élevé en Indonésie. Un paquet d'une célèbre marque coûte 12 000 rupiah (environ 70 centimes d'euros).

La France n'est pas la première à s'attirer les foudres des producteurs de tabac indonésiens qui s'étaient déjà insurgés contre l'Australie voisine, premier pays à avoir adopté le paquet neutre en 2012. 

En Europe, certains pays ont également adopté cette voie, notamment l'Irlande. En France, où l'instauration du paquet neutre a été adopté en avril par les députés, le nom de la marque devrait continuer d'apparaître en petits caractères sur les paquets. Il n'empêche que la mesure a immédiatement déclenché une véritable vague de colère chez les cigarettiers et les buralistes, les premiers menaçant d'actions en justice, les seconds lançant une campagne de sensibilisation. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales