Russie : Sotchi privé de coupe du monde de bobsleigh en 2017

Russie : Sotchi privé de coupe du monde de bobsleigh en 2017
Illustration ©Reuters

La ville olympique russe de Sotchi s'apprêtait à recevoir les «bobeurs» du monde entier en 2017 mais n'accueillera finalement pas les épreuves. La Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton a déclaré qu'elle chercherait un autre lieu.

«La Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton a décidé de déplacer les épreuves du Championnat du monde de 2017 de Sotchi à une autre ville qui sera déterminée dans les prochains jours», a indiqué la Fédération, l'IBSF. «Le comité exécutif a estimé qu'en raison du climat actuel, il était plus prudent de ne pas organiser un tel événement en Russie.»

La décision de l'IBSF fait suite aux prises de positions de plusieurs fédérations nationales de bobsleigh, lesquelles avaient indiqué leur intention de boycotter le championnat dans le cas où celui-ci aurait lieu en Russie.

Le 9 octobre 2016, la publication du rapport final de l'agence antidopage relançait la controverse du dopage des athlètes russes, reprenant pourtant pour l'essentiel des accusations déjà émises cet été 2016 avant et pendant les Jeux olympiques de Rio, en l'occurrence un système «étatique» organisé et à grande échelle de dopage des athlètes russes. Dans la foulée du rapport du 9 décembre, le Comité international olympique a annoncé son intention de procéder à une nouvelle analyse des quelque 254 échantillons d'urine recueillis auprès des athlètes russes qui avaient encore échappé à une exclusion des Jeux.

Face aux mêmes conclusions réitérées, la position de la Russie concernant l'Agence mondiale antidopage (AMA) reste la même. En août 2016, à l'annonce de la suspension de l'équipe paralympique russe, Vladimir Poutine avait dénoncé une décision «illégale et amorale». En outre l'administration de la preuve du dopage pose toujours question. Dans une conversation téléphonique fuitée du directeur de l'AMA, Craig Reedie, admettait en privé n'avoir pas de faits tangibles permettant de prouver le dopage des sportifs russes.

Lire aussi : Ministère russe des Sports : aucun programme étatique de dopage, tolérance zéro pour les fraudeurs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.