Belgique : le Premier ministre souhaite recadrer le Prince Laurent après son coup de sang

Belgique : le Premier ministre souhaite recadrer le Prince Laurent après son coup de sang© Capture d'écran du site www.dhnet.be
Charles Michel souhaite rencontrer le Prince Laurent après ses propos polémiques du 7 décembre

Charles Michel, chef du gouvernement belge, s’entretiendra avec le Prince Laurent à la suite de ses déclarations polémiques du 7 décembre. Le membre de la royauté s’en était pris violemment à sa famille et aux politiques devant les caméras.

Des propos «inadéquats». C’est en ces termes que le Premier ministre belge Charles Michel a jugé l’incroyable coup de sang du Prince Laurent au Sénat le 7 décembre. «En tant que membre de la famille royale, il doit faire preuve de réserve dans ses déclarations publiques», a expliqué Charles Michel à une journaliste.

Selon Lalibre.be, le chef du gouvernement souhaite s’entretenir avec le fils cadet du roi Albert afin de lui rappeler qu’il est bénéficiaire d’une dotation d’Etat et qu’il se doit d’observer un certain nombre de règles. Notamment un devoir de réserve dans l’expression de ses opinions. Charles Michel évoque notamment les responsabilités qui sont inhérentes à la fonction qu’il exerce et appelle à ce que le Prince Laurent ne les compromette pas par ses propos ou son attitude.

«Ne me parlez pas de ça parce que je vais vraiment m'énerver»

Le 7 décembre, alors qu’il assistait à un colloque sur les 30 ans de la loi sur le bien-être animal au Sénat, le membre de la royauté belge est monté dans les tours. Après qu’une journaliste de Sud Presse l'ait interrogé sur la santé financière de la «Maison des énergies renouvelables» qui a vu le jour sous sa houlette, il a sorti la sulfateuse : «Le bilan comptable ? Ne me parlez pas de ça parce que je vais vraiment m'énerver. Je me fais emmerder depuis des années, on m'empêche de travailler. Il ne faut pas pousser le bouchon. On m'emmerde pour ne pas pouvoir faire fonctionner mes fondations.»

La scène, captée par les caméras de RTL, a continué de plus belle. «J'ai dans ma vie beaucoup plus payé à l'Etat que l'Etat ne m'a payé. J'ai versé en contributions de tous styles des millions d'euros. Et maintenant vous me dites que le bilan comptable ne fonctionne pas chez moi ?», s’est-il vivement interrogé.

Lire aussi : Belgique : en rébellion contre l'autorité, le prince Laurent voyage sans rendre de comptes

Mais ce sont ses déclarations à propos des politiques et de sa famille qui ont fait le plus de bruit. «Si on me fiche la paix, tant dans ma famille que certains politiques, je pourrais vous montrer que ces bilans sont excédants au niveau financier. Je suis en train de me battre pour inverser la vapeur», a-t-il lancé avant d’affirmer qu'il «avait eu des bâtons dans les roues pendant toute sa vie».

Quoi qu'il en soit, l’entretien avec le Premier ministre risque de faire des étincelles. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.