Algérie : le Premier ministre se félicite de pouvoir repérer ses citoyens en exil

Algérie : le Premier ministre se félicite de pouvoir repérer ses citoyens en exil
Les Premiers ministres belge Charles Michel (à gauche) et algérien Abdelmalek Sellal (à droite), à Alger le 7 décembre 2016, photo ©RYAD KRAMDI / AFP

Lors d'une rencontre avec son homologue belge à Alger visant à coordonner les politiques migratoires et la lutte contre le terrorisme, Abdelmalek Sellal s'est vanté d'avoir les moyens techniques d'identifier les Algériens où qu'ils soient.

«Nous avons des capacités technologiques [...] pour reconnaître les Algériens là où ils se trouvent», s'est vanté le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal lors d'une rencontre avec son homologue belge Charles Michel, sans toutefois rentrer dans les détails, mais citant une «base de données». La visite du Premier ministre belge avait pour ordre du jour la lutte contre le terrorisme, une coopération accrue entre les services de police et de renseignement des deux pays, ainsi que les conditions d'expulsion et de retour au pays pour les immigrés algériens illégaux.

Quant aux Algériens en situation régulière, estimés par les autorités algérienne à environ 35 000 ressortissants, Abdelmalek Sellal leur a délivré un satisfecit : ceux-ci «se comportent globalement correctement», a-t-il estimé. Avant d'ajouter que le rapatriement des migrants algériens en situation irrégulière se fait en «bonne intelligence» et en «parfaite coordination» avec la Belgique. Le Premier ministre algérien s'est par ailleurs félicité du travail «qui se fait entre les services des polices des deux pays».

«Nous sommes intransigeants en matière de lutte antiterroriste et nous veillons à nous coordonner avec tous les pays», a-t-il déclaré, alors que l'Algérie fait face à une menace terroriste domestique constante depuis la guerre civile algérienne des années 1990, et, plus récemment, des conséquences de l'effondrement de la Libye voisine et plus généralement de l'implantation de Daesh dans la région de l'Afrique du Nord.

Lire aussi : Drones, satellites, l'Algérie déploie les grands moyens pour surveiller ses frontières

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.