Vente d'armes : dans un marché mondial déprimé, l'Allemagne tire son épingle du jeu

Vente d'armes : dans un marché mondial déprimé, l'Allemagne tire son épingle du jeu
Le PDG du conglomérat Rheinmetall AG lors d'une assemblée d'actionnaires en mai 2016, ©REUTERS/Fabrizio Bensch

Malgré les nombreux conflits qui ensanglantent la planète, les volumes de vente d'armes ont baissé en 2015. Mais l'industrie d'armement allemande ne connaît pas la crise. En 2015, elle a engrangé quelque 5,2 milliards d'euros en 2014.

L'industrie de l'armement allemande se porte bien, merci pour elle. Les exportateurs germaniques battent régulièrement leurs propres records, avec pour meilleurs clients l'Arabie saoudite, l'Algérie et la Turquie.

Les trois premières firmes allemandes d'armement ont vu leurs ventes d'équipement militaire croître de 7,4% en 2015, pour atteindre un chiffre d'affaires de 5,2 milliards. Et c'est la vénérable Rheinmetall AG, fondée en 1889, qui remporte la palme avec une croissance de plus de 15%.

La performance des marchands d'arme allemands est certes moins spectaculaire qu'en 2014, année où la croissance avait atteint 9,4%, mais dans un marché des armes mondial déprimé, les firmes allemandes font mieux que leurs concurrentes.

Selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, qui tient les comptes, le marché mondial est en effet en baisse de 0,6%, à quelque 350 milliards d'euros. Les fabricants d'armes américains, malgré des ventes en chute de 2,9% se taillent toujours la part du lion avec 56,6% du marché, suivis dans le palmarès par le Royaume-Uni, qui s'arroge 10,6% du gâteau.

Lire aussi : Adieu le Famas ! Les soldats français auront bientôt des fusils allemands

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales