Les partis au pouvoir allemands auraient essayé d’empêcher Snowden de rendre témoignage en Allemagne

Les partis au pouvoir allemands auraient essayé d’empêcher Snowden de rendre témoignage en Allemagne© Berit Roald Source: AFP
Lanceur d’alerte américain Edward Snowden

D’après la Berliner Zeitung, le CDU et le SPD ont déposé un recours à la Cour suprême fédérale en révision de sa décision qui avait permis à Edward Snowden de témoigner devant le Parlement allemand sur le scandale lié à la NSA.

Les journalistes du journal allemand Berliner Zeitung ont révélé que les partis au pouvoir, dont l’Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) et le Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD), ont envoyé, le 1er décembre, un document à la Cour suprême fédérale afin de la persuader de révoquer la permission qu'elle a octroyée au lanceur d’alerte américain Edward Snowden, exilé en Russie, de s'exprimer devant le Parlement allemand sur les écoutes de la NSA. La représentante du parti de l'opposition Die Linke, Martina Renner, a condamné une telle démarche en précisant que le gouvernement allemand «avait peur du témoignage».

En 2013, l’ancien employé de la NSA, Edward Snowden, avait révélé que l’agence américaine surveillait non seulement les citoyens américains mais aussi les dirigeants et les hauts responsables internationaux. D'après ses révélations, le service fédéral de renseignement allemand, le BND, l’aurait aidée à atteindre cet objectif.

En 2014, le parlement allemand a créé une commission spéciale pour enquêter et faire la lumière sur cette affaire. Pourtant, les partis au pouvoir, la CDU et le SPD se déclarent opposés au témoignage d’Edward Snowden «à cause des possibles tensions» que cela pourrait entraîner avec Washington.

«Le gouvernement a violé les droits de la minorité afin d’éviter une publicité défavorable à Angela Merkel», a insisté le membre du Parti Vert, Konstantin von Notz.

Selon les sources citées par la Berliner Zeitung, la Cour suprême fédérale devrait se prononcer sur le recours de la CDU et du SPD en mars 2017. La commission parlementaire, chargée de l’enquête sur les écoutes de la NSA, devra, pour sa part, recueillir tous les témoignages jusqu'en février 2017. Mais les journalistes précisent qu’il est possible que la durée de l’enquête soit prolongée.

Lire aussi : La Norvège refuse d'assurer à Edward Snowden qu'il ne sera pas extradé vers les Etats-Unis

 

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage