Les Etats-Unis entendent créer un organisme pour contrer «l’influence clandestine» de la Russie

Les Etats-Unis entendent créer un organisme pour contrer «l’influence clandestine» de la Russie© Jonathan Ernst Source: Reuters
Le projet de loi a été adopté à la majorité

La Chambre des représentants a accepté un projet de loi qui a pour but de financer des activités de renseignement pour contrer «l’influence russe clandestine» , qu'il s'agisse de propagande médiatique ou de piratage informatique.

La Chambre des représentants à Washington a adopté un projet de loi sur le financement des services de renseignement américain prévoyant la création d’un groupe spécial qui aura pour but de supprimer les tentatives présumées russes d’«exercer une influence clandestine sur les peuples et les gouvernements». 390 députés ont voté en faveur de ce projet de loi, alors que 30 autres ont voté contre.

Selon le texte de ce projet, l’influence russe implique «des mensonges, des agents d’influence, de la corruption, des abus contre les droits de l’homme, du terrorisme et des assassinats perpétrés par des services de sécurité ou les élites politiques de la Fédération de Russie ou leurs intermédiaires».

Ses auteurs proposent d’inclure les représentants du renseignement national, des ministères de la Justice, des Finances, de l’Energie, du département d’Etat et du FBI dans ce groupe qui devrait rendre des comptes chaque année devant le Congrès.

D'un point de vue financier, le renseignement américain devrait ainsi bénéficier d'un budget total de plus de 70 milliards de dollars. Le Sénat devrait lui aussi se prononcer sur ce projet de loi d’ici la fin de l’année et s'il l'adopte à son tour, ce projet sera soumis à l’appréciation du président des Etats-Unis.

Lire aussi : https://francais.rt.com/international/28499-hackers-americains-menacent-intervenir-si-russie-se-mele-des-elections

Plusieurs sources au sein du FBI citées par les médias américains ont accusé à nombreuses reprises «des hackers russes» d'être impliqués dans le piratage des serveurs du parti démocrate américain lors de la campagne électorale de 2016. Certains courriels du parti ont même été révélés au public par WikiLeaks. Selon certaines rumeurs la Russie aurait essayé d’influencer les résultats de la présidentielle américaine, sans que la moindre preuve n'ai été avancée pour les confirmer.

La Russie a de son côté démenti toutes ces accusations. Vladimir Poutine a expliqué que les documents divulgués ne représentaient pas d’intérêt pour la Russie et que l’attention était ainsi détournée du contenu des emails. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a pour sa part qualifié ces allégations d’absurdes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.