Russie : un musicien français détenu par la police pour chantage contre le roi de la pop russe

- Avec AFP

Russie : un musicien français détenu par la police pour chantage contre le roi de la pop russe

Le musicien français Didier Marouani, fondateur du groupe Space, a été retenu mardi 29 novembre par les autorités russes à Moscou. Il est accusé d'avoir tenté d'extorquer un million d'euros à Philippe Kirkorov, star de la chanson russe.

C'est une histoire de chantage sur fond de musique, de paillettes et d'argent. Le musicien français Didier Marouani, fondateur du groupe de disco Space, est accusé d'avoir fait chanter Philippe Kirkorov, qui est en quelque sorte le Michael Jackson russe.

Tout commence par une accusation de plagiat : Didier Marouani, qui a eu son heure de gloire dans les années 1980 en Russie avec son groupe, dénonce la ressemblance flagrante entre son morceau «Symphonic Space Dream» et un morceau signé Philippe Kirkorov, intitulé «Jestokaïa Lioubov» (amour cruel). 

Les deux hommes se seraient entendus sur un accord financier, selon l'avocat de Didier Marouani et auraient alors décidé de se rencontrer dans une banque du centre de Moscou afin de signer leur entente à l'amiable. Mais une fois parvenu sur place, surprise ! Ce n'était pas Philippe Kirkorov qui attendait le musicien français, mais la police.

«Pour le moment, il n'y a pas d'interpellations. Officiellement, un individu n'est pas considéré comme interpellé tant qu'on n'a pas dressé de procès-verbal», a tenu à préciser le ministère de l'Intérieur, cité par les agences de presse russes. L'avocat du chanteur russe, de son côté, a bien confirmé que son client portait plainte contre Didier Marouani pour tentative d'extorsion de fonds. Le Français aurait exigé un million de dollars de Philippe Kirkorov en le menaçant de dévoiler des informations compromettantes pour la suite de sa carrière...

La police libère Didier Marouani et son avocat et leur présente des excuses

Dans la matinée du 30 novembre, le musicien français Didier Marouani et son avocat Igor Trounov ont été libérés par la police de Moscou. Ils ont pu rentrer chez eux. Les policiers russes se sont aussi excusés auprès des deux hommes. Le portable d’Igor Trounov ne lui aurait néanmoins pas été rendu, selon leur avocat Loudmila Aivar. Les forces de l’ordre n’ont pas ouvert d'enquête contre le Français malgré la plainte de Philippe Kirkorov.

En attendant la suite de cette affaire, un peu de musique ne peut qu'adoucir les mœurs - l'occasion de comparer les deux morceaux et de se faire sa petite idée.

La version du groupe de Didier Marouani :

La version de Philippe Kirkorov :

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales