Un rappeur américain accuse le planning familial d'organiser un «génocide» des Noirs

Un rappeur américain accuse le planning familial d'organiser un «génocide» des Noirs© Capture d'écran YouTube, @Breakfast Club Power 105.1 FM
Nick Cannon, à l'antenne de l'émission «The Breakfast Club», le 17 novembre 2016

D'après la star de la musique et de la téléréalité américaine Nick Cannon, les organismes de planification familiale des Etats-Unis chercheraient à organiser un «génocide» de la population afro-américaine, à travers l'avortement.

«De l'eugénisme moderne» : c'est en ces termes que le rappeur américain Nick Cannon a parlé du Planned Parenthood, l'un des principaux organismes de planification familiale américain, financé pour un tiers par le gouvernement – à l'adresse d'un journaliste du site d'actualité TMZ, le samedi 26 novembre. «C'est du contrôle de la population», a-t-il assuré.

La star américaine, qui anime la saison actuelle de l'émission de téléréalité phare America's Got Talent, était interrogée sur les propos controversés qu'il avait tenus mi-octobre dans l'émission de radio «The Breakfast Club». Assurant ne pas être surpris par la défaite à l'élection présidentielle d'Hillary Clinton, qui est selon lui «sournoise et malhonnête», l'artiste afro-américain de 36 ans avait déclaré : «Réfléchissez à toutes ces choses qu'ils font avec le "Planned Parenthood" et ce genre [d'organisme]. Il s'agit de s'en prendre à notre communauté [la communauté afro-américaine] – et je ne parle de "gentrification", je parle de génocide réel, et cela depuis des années.» Sous-entendu : les organismes de planning familial américain, en facilitant voire encourageant l'avortement parmi la population afro-américaine, participeraient sciemment à la réduction du nombre de ses membres.

Une théorie sulfureuse s'appuyant sur des tendances démographiques réelles : d'après un recensement dans 26 Etats américains cité par le site américain CNS.news en 2015, près de 37% des avortements de l'année 2012 concernaient des personnes afro-américaines (alors que cette communauté représente environ 12,5% de la population américaine).

Lire aussi : Nue, une femme noire américaine se peint en blanc pour dénoncer la violence policière

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.