L'Espagne demande des éclaircissements à Israël pour un drone offert à la Russie

- Avec AFP

L'Espagne demande des éclaircissements à Israël pour un drone offert à la Russie© Capture d'écran du site http://www.alphaunmannedsystems.com/
SNIPER UAV system

L'Espagne a annoncé avoir demandé des précisions à Israël après que le ministre de l'Agriculture israélien a offert au Premier ministre russe Dmitri Medvedev un drone espagnol susceptible de contenir des technologies sensibles.

Lors de la visite du Premier ministre russe dans un centre de recherches agricoles israélien, début novembre, Uri Ariel avait offert à Dmitri Medvedev un drone qui avait attiré son attention. 

Dmitri Medvedev a accepté le cadeau, fabriqué par l'entreprise espagnole Alpha Unmanned Systems et d'une valeur de 70 000 euros. Mais en vertu de la licence d'exportation accompagnant cet engin, le drone n'était pas censé changer de mains, et encore moins être envoyé dans un pays tiers sans l'autorisation de Madrid.

La générosité du ministre a suscité une polémique en Israël alors que selon certains médias, le drone pouvait contenir de la technologie sensible.

Elle a aussi incommodé l'Espagne. «Cette autorisation n'a pas été demandée au gouvernement espagnol», a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, précisant qu'une note verbale avait été adressée à l'ambassade d'Israël, pour demander des éclaircissements à Tel Aviv.

Le ministère israélien de l'Agriculture avait confirmé mi-novembre que le drone avait été offert au Premier ministre russe, tout en assurant que ce cadeau avait été approuvé par les responsables professionnels adéquats.

«La technologie la plus sensible c'est l'optique, les caméras», a assuré pour sa part vendredi à l'AFP Eric Freeman, patron d'Alpha Unmanned Systems, le fournisseur basé en Espagne, en précisant qu'elles avaient été fournies par une autre société, américaine. 

On ne sait pas si Dmitri Medvedev a reçu le drone avec ou sans cette caméra et sa télécommande, le journal israélien Haaretz affirmant que le personnel du centre Volcani avait refusé de céder ces composants.

Le ministère de l'Agriculture a pour sa part déclaré qu'il rachèterait rapidement un nouveau drone pour le remplacer.

Mais le ministre, membre du parti nationaliste religieux Foyer juif, a été critiqué pour ses largesses. Le Mouvement pour un gouvernement de qualité a demandé à ce qu'il finance sur ses deniers personnels le nouvel achat. Et une députée de l'Union sioniste, Stav Shaffir, l'a appelé à démissionner.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage