Au moins 31 morts en Iran après la collision de deux trains (IMAGES)

- Avec AFP

Au moins 31 morts en Iran après la collision de deux trains (IMAGES)© CCTVnews
Capture d'écran Twitter de la catastrophe ferroviaire en Iran

Une collision ferroviaire a entraîné la mort d'au moins 31 personnes en Iran. Les difficultés considérables d'accès au lieu de l'accident font craindre un bilan encore plus élevé.

Au moins 31 personnes ont été tuées le 25 novembre en Iran dans la collision survenue entre deux trains, selon le gouverneur de la province de Semnan. Les premières informations données par la télévision publique iranienne Irib et l'agence de presse Fars avaient initialement fait état de la mort de 8 personnes. 

L'accident s'est produit dans une gare de la province de Semnan, entre les villes de Damghan et Semnan. Le train, assurant la liaison entre Mashhad et Téhéran, était à l'arrêt lorsqu'il a été percuté par un autre train.

Deux wagons du train Tabriz-Mashhad ont pris feu et quatre wagons de l'autre convoi ont déraillé et se sont renversés, selon des images diffusées par la télévision nationale Irib. Une immense fumée noire et des flammes impressionnantes s'échappaient des vitres brisées des wagons.

Interrogé par Irib, le directeur du Croissant rouge de la province de Semnan, Hassan Shokrollahi, a confié que le nombre de victimes pouvait encore évoluer parce que des wagons étaient encore «en feu». Selon le gouverneur de la province, 70 personnes ont également été blessées lors de la catastrophe ferroviaire.

Un énorme incendie a en effet éclaté après l'accident, ce qui a ralenti considérablement les opérations de secours. Hassan Shokrollahi a expliqué que seul l'hélicoptère du Croissant-Rouge avait pu atteindre l'endroit de l'accident pour évacuer les blessés à cause des difficultés d'accès à cette région reculée dans laquelle la collision s'est produite.

Le président iranien Hassan Rohani a exigé «une enquête immédiate» sur les raisons et les responsables éventuels de l'accident. «Toutes (...) les mesures préventives doivent être prises pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise» a-t-il écrit dans une lettre à son premier vice-président, Eshaq Jahangiri.

C'est sur la ligne Téhéran-Mashhad qu'en juin 2014, deux personnes étaient mortes et une trentaine avaient été blessées dans la collision entre un train de marchandises et un train de passagers. Dix ans auparavant, le 18 février 2004, 328 personnes avaient été tuées dans l'explosion d'un train transportant du soufre, de l'essence et des fertilisants dans le nord-est de l'Iran.

Lire aussi : Cameroun : 55 morts et près de 600 blessés dans le déraillement d'un train de voyageurs (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage