«Poignard sur le cœur de l’OTAN» : le candidat au département d'Etat ne veut pas d’armée européenne

«Poignard sur le cœur de l’OTAN» : le candidat au département d'Etat ne veut pas d’armée européenne© Vincent Kessler Source: Reuters
Le peut-être futur responsable des Relations internationales américaines n'est pas favorable à un projet d'armée européenne, même s'il n'y croit pas beaucoup

Conseiller en politique étrangère de Donald Trump et actuel candidat au poste de Secrétaire d’Etat, l'américain John Bolton voit d’un mauvais œil la perspective, selon lui irréaliste, d’une armée européenne indépendante de l’OTAN.

«Ces 20 dernières années, nous avons vu cette idée [de création d’une armée européenne] apparaître encore et encore […] S’ils arrivaient finalement [à la mettre en place], ce serait un poignard pointé sur le cœur de l’OTAN», a déclaré John Bolton sur la radio américaine Breitbart News Daily.

Aussi, selon le conseiller en politique étrangère de campagne de Donald Trump, ce projet, s’il se réalisait, mettrait en péril la relation entre l’Alliance atlantique et les pays européens : «Si l’Union européenne dit "En fait, on peut se défendre nous-mêmes", je vous le dis, il y a beaucoup d’Américains qui diront "D’accord, et au passage, la prochaine fois qu’une société autoritaire militariste vous menace, dites-nous comment cela se passe".»

Pour autant, John Bolton a estimé que le projet était irréaliste : «Vous avez beaucoup de rhétorique à propos des capacités [militaires], mais en dessous, c’est tout vide.»

Le 22 novembre, le Parlement européen a adopté une résolution non-contraignante appelant à la création d’une union de défense. Des propositions dans ce sens seront adressées au Conseil européen en décembre.

Conseiller de Donald Trump au cours de sa campagne victorieuse, John Bolton est candidat au poste de secrétaire d’Etat. Toutefois, le nouveau président élu des Etats-Unis n’a pas encore précisé si John Bolton aura un rôle à jouer dans son futur gouvernement.

Lire aussi : OTAN ou pas OTAN ? - la question pour Donald Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales