Hampshire College aux Etats-Unis : la bannière étoilée n'y flottera plus

Hampshire College aux Etats-Unis : la bannière étoilée n'y flottera plus © Mike Segar Source: Reuters
Donald Trump a été élu président des Etats-Unis le 8 novembre

Le président du Hampshire College, une université américaine, a décidé de retirer le drapeau américain de l'établissement après l'avoir mis en berne. Cette décision controversée a provoqué une nouvelle polémique sur les réseaux sociaux.

Pour combattre l'intensification de la «violence basée sur la haine» depuis la victoire de Donald Trump, une université privée du Massachusetts a pris la décision de retirer le drapeau américain du campus.

Dans un premier temps, le drapeau avait été mis en berne immédiatement après le succès du candidat républicain le 8 novembre lors des élections présidentielles américaines. 

«Il y a quelques mois, le Conseil d'administration du Hampshire College a adopté une politique consistant à mettre régulièrement en berne le drapeau américain afin de faire le deuil des morts causées par la violence dans le monde. Plus tôt cette semaine, dans le contexte actuel d'intensification de la violence basée sur la haine, nous avons décidé de mettre le drapeau américain de Hampshire College en deuil pour un certain temps afin que la communauté approfondisse la signification du drapeau et sa présence sur notre campus» s'était justifié Jonathan Lash, le président de l'université dans un email envoyé aux étudiants. 

Loin d'apaiser les tensions, cette initiative avait au contraire déclenché une violente polémique. Certains vétérans et des étudiants issus de familles de militaires avaient été particulièrement irrités par cette décision. Le drapeau a été brûlé le 11 novembre, jour du Veteran's Day, une journée consacrée aux anciens combattants américains.

Le drapeau, remplacé et de nouveau mis en berne, a finalement été retiré suite à la décision de Jonathan Lash de débarrasser définitivement le campus universitaire de la bannière étoilée.

Le président du Hampshire College a déclaré espérer que cette nouvelle initiative aiderait la communauté universitaire à «concentrer plutôt ses efforts sur le traitement de la rhétorique et des comportements racistes, misogynes, islamophobes, anti-immigrants, antisémites et anti-LGBTQ».

Lire aussi : Etats-Unis : une église incendiée et taguée «Votez Trump !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage