Espagne : nouvelle évasion de migrants d'un centre de rétention, neuf policiers blessés

- Avec AFP

Espagne : nouvelle évasion de migrants d'un centre de rétention, neuf policiers blessés © Jesus Blasco de Avellaneda Source: Reuters
Des migrants syriens prêt d'un centre de rétention dans la ville espagnole de Melilla

Les centres de rétention en Espagne connaissent une recrudescence de tentatives d'évasion de la part des migrants. La police et des associations de défense des droits de l'homme dénoncent la gestion des centres par les autorités espagnoles.

La préfecture de la région de Murcie a annoncé que la police espagnole était à la recherche de neuf Algériens qui se sont évadés le 12 novembre d'un centre de rétention dans le sud-est de l'Espagne, après une mutinerie où neuf policiers ont été légèrement blessés. Selon une parte-parole de la préfecture, des migrants du centre de rétention (CIE) de Murcie ont mis le feu à des papiers, des vêtements, pour attirer l'attention et agressé des policiers.

Le centre, qui compte selon la préfecture 98 pensionnaires pour une capacité de 180 places, avait déjà connu en octobre deux évasions, respectivement de 67 et de cinq migrants. Le SUP, principal syndicat de police en Espagne, a demandé la fermeture du centre par l'intermédiaire de son porte-parole à Murcie, Javier Monje : «Il ne peut pas rester ouvert une minute de plus.»

Selon Javier Monje, le centre ne dispose pas de barrières anti-évasion, ni de portes automatiques et les policiers sont sous-équipés. Il s'agit du sixième incident de ce type dans un centre de rétention depuis le mois d'août, alors que la contestation semble monter parmi les étrangers sur leurs conditions de rétention, dénoncées aussi par les ONG de défense des droits de l'Homme.

Les centres de rétention de Madrid et de Barcelone ont également connu ces dernières semaines des révoltes de migrants et des débuts de grèves de la faim. Depuis le mois de novembre, une quarantaine d'Algériens ont tenté de s'évader à Barcelone, sans succès, entraînant la mutinerie de quelque 70 personnes. Mi-octobre, 40 migrants s'étaient révoltés dans le CIE de Madrid, cassant des meubles et passant la nuit à protester sur le toit.

En 2015, 6 930 personnes sont passées par les sept CIE répartis sur le territoire espagnol. Des associations de défense des droits de l'homme et des hommes politiques ont dénoncé les mauvais traitements et les violations des droits dans ces centres où parfois même, des mineurs et des malades ont été retenus.

Lire aussi : Des migrants provoquent un incendie au centre de rétention de Vincennes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.