La Belgique gèle les finances de 15 terroristes présumés

La Belgique gèle les finances de 15 terroristes présumés© Patrik Stollarz Source: AFP
Hommage rendu en mars 2016 aux victimes des attentats de Bruxelles

Le gouvernement belge a décidé de geler les avoirs de quinze personnes soupçonnées d'avoir organisé le financement des attentats de Bruxelles. La justice est sur la piste d'Oussama Atar, cerveau présumé des attentats en Belgique et à Paris.

Les journaux De Tijd et Sudpresse ont rapporté jeudi 10 novembre qu'un arrêté royal paru le 9 novembre au Moniteur belge prévoyait le gel des avoirs financiers, biens immobiliers et autres propriétés d'une quinzaine de personnes suspectées d'avoir joué un rôle majeur dans le financement des attentats de Bruxelles.

Parmi ces suspects figure Oussama Atar, 32 ans, suspecté par la Justice d'être le commanditaire des attentats de Paris du 13 novembre 2015 et de ceux de Bruxelles du 22 mars dernier. 

Des sources proches de l'enquête ont laissé entendre, le 8 novembre, qu'Oussama Atar se cacherait derrière le nom «Abou Ahmad», personnage mystérieux qui séjournerait en Syrie et aurait dirigé les membres de la cellule terroriste. 

Dans un entretien accordé à l'AFP, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw a confié mercredi 9 novembre que l'identification d'Oussama Atar comme l'un des commanditaires était «une des hypothèses de travail».

La possibilité de geler les avoirs de terroristes sans passer par un juge existe depuis 2006, mais c'est la première fois que le gouvernement y a recours.

Lire aussi : Belgique : le cerveau présumé des attentats de Bruxelles toujours en fuite

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage