Violentes manifestations aux Etats-Unis après la victoire de Donald Trump (VIDEO)

Violentes manifestations aux Etats-Unis après la victoire de Donald Trump (VIDEO)© Noah Berger Source: Reuters
Un manifestant près d'une poubelle en feu à Oakland en Californie le 9 novembre 2016

Les mouvements de protestation anti-Trump, parfois violents, se multiplient à travers les Etats-Unis et plus particulièrement sur la côte Ouest. Une partie des électeurs n'acceptent pas le résultat des élections.

Des manifestants se sont rassemblés ce mercredi 9 novembre un peu partout sur la côté Ouest des Etats-Unis pour protester contre l'élection de Donald Trump. A Oakland, dans l'Etat de Californie, une centaine de personne a bloqué l'autoroute. Les manifestants ont aussi forcé le système de transport ferroviaire à fermer et au moins un manifestant a été percuté par un véhicule.

La police a temporairement fermé la route 24 pour prendre en charge la victime qui souffre de blessures «majeures» selon le sergent de police Matt Langford. SF Gate rapporte que des voitures ont été incendiées et vandalisées.

A d'autres endroits, comme à East Bay, les manifestations semblent plus musclées. Certaines personnes ont «lancé des pierres sur des fenêtres», selon un témoin.

A Oakland, ce sont des magasins qui ont été vandalisés, comme ce concessionnaire situé dans le centre-ville.

Plusieurs centaines de jeunes défilent dans les rues de Oakland, bastion démocrate.

A Seattle, les autorités ont été contraintes de fermer une rue à la circulation, après que des manifestants ont occupé un carrefour.

Des mouvement ont également éclaté à l'université de Berkeley, où l'on pouvait entendre scander : «Ce n'est pas mon président», ainsi qu'à l'université de Davis où les étudiants ont bloqué les rues en chantant des slogans hostiles contre Trump et ses supporters : «Vous n'êtes pas l'Amérique, nous sommes l'Amérique».

La contestation pourrait bientôt s'internationaliser, des manifestants anti-racistes ayant prévu d'organiser des actions devant l'ambassade des Etats-unis à Londres.

A lire aussi : «Va te faire foutre, Trump !» : le démocrate Etat d'Oregon en colère face à la victoire républicaine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.