Wikileaks dévoile la 26e salve des emails du directeur de campagne de Clinton, John Podesta

Wikileaks dévoile la 26e salve des emails du directeur de campagne de Clinton, John Podesta© Bryan Snyder Source: Reuters
Wikileaks a promis de révéler 50 000 emails piratés de John Podesta, directeur de campagne d'Hillary Clinton, d'ici le début de l'élection présidentielle américaine

De nouvelles correspondances provenant du compte email piraté de John Podesta, le directeur de campagne d’Hillary Clinton, ont été révélées par l’organisation de Julian Assange, alors que l’échéance de la présidentielle américaine se rapproche.

La nouvelle et 26e publication de Wikileaks contient plus de 1 100 emails de John Podesta, portant le compte de courriels révélés par l’organisation lanceuse d’alerte à 43 000.

«Passer toute cette entreprise sous silence»

Un email révélé par l'organisation, datant de début septembre 2008, souligne la manière dont la multinationale de l’informatique Google a aidé l’équipe de transition du président Barack Obama à mettre en place des «espaces sécurisés de données» pour partager des informations sur les «promesses politiques, mais aussi les documents légaux comme les formulaires de dépenses, de remboursements et de contributions».

Dans le courriel, l’assistant de Barack Obama, Chris Lu, actuellement vice-secrétaire au Travail, expose aux fonctionnaires les erreurs à éviter pour maintenir le caractère secret du serveur.

«Nous ne soumettons pas les adresses email à "transition2008.com". Nous pensons que cela compromettrait notre capacité à passer toute cette entrerprise sous silence», écrit-il.

L’organisation de Julian Assange a promis de rendre public un total de 50 000 correspondances piratées du directeur de campagne de la candidate démocrate avant le début de l’élection présidentielle américaine, le 8 novembre.

Lire aussi : Primaire démocrate : Hillary Clinton connaissait à l'avance les questions lors des débats télévisés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales