Russie : la police aux frontières ouvre le feu sur un navire nord-coréen refusant un contrôle

© Vitaliy Ankov Source: Sputnik

Un bateau russe des garde-frontières a dû ouvrir le feu lors de l'inspection d'un navire de pêche nord-coréen. L'équipage a résisté au contrôle, se comportant de manière agressive et a tenté de fuir, selon le Service fédéral de sécurité russe (FSB).

L'incident est survenu le 14 octobre au soir aux alentours de 22h20 (heure de Moscou) dans la zone économique exclusive de la Russie à proximité de la Corée du Nord selon la déclaration du FSB, mise en ligne le 15 octobre.

Lorsque la patrouille s'est approchée du navire, ce dernier a tenté de fuir au-delà de la zone économique côtière russe. Le vaisseau des garde-frontières russes a tiré plusieurs «coups de semonce pour arrêter le navire nord-coréen, mais ce dernier a continué sa manœuvre», a précisé le FSB.

Un officier de la patrouille russe, ainsi que neuf pêcheurs nord-coréens ont été blessés dans l'incident. L'un des pêcheurs blessés est décédé plus tard à l'hôpital.

L'équipage du navire nord-coréen a également tenté d'attaquer les membres du FSB qui étaient déjà montés à bord de leur embarcation et d'autres, qui s'apprêtaient à le faire. En conséquence «l'un des membres de l'équipe de recherche russe a été blessé à la tête».

Le FSB a déjà «informé le consulat général de la République populaire démocratique de Corée à Vladivostok (Extrême-Orient russe)» de l'utilisation d'armes à feu et des mesures prises par les autorités russes. 

Le terme «zone économique exclusive» décrit une zone maritime côtière à une certaine distance de la rive du pays, où l'état respectif a des droits exclusifs pour la pêche et d'autres activités économiques.

Lire aussi : La prise du siècle ! Deux pêcheurs russes tombent nez à nez avec un sous-marin nucléaire (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales