Oups ! Un candidat indépendant américain incapable de citer le nom d’un chef d’Etat étranger (VIDEO)

© Mark Kauzlarich Source: Reuters

Gary Johnson, candidat libertarien à la présidentielle américaine a eu un petit trou de mémoire en plein direct, se trouvant dans l’incapacité de répondre à la question d’un journaliste qui lui demandait de citer un dirigeant étranger qui l’inspire.

Décidément, la politique internationale n’est pas son fort. Après avoir fait un tollé début septembre, en demandant sur un plateau télé américain «C’est quoi Alep ?», alors que le présentateur cherchait à savoir comment le candidat comptait résoudre le conflit qui déchire la ville syrienne, Gary Johnson a récidivé.

Invité le 28 septembre sur la chaîne d’actualité américaine MSNBC avec son collaborateur William Weld, le candidat américain s’est vu incapable de répondre à la question du présentateur, qui lui demandait de citer «un dirigeant étranger que vous respectez et admirez ; n’importe qui», sur «n’importe quel continent, n’importe quel pays».

Visiblement embarrassé, Gary Johnson a alors lancé un gros soupir, suivi de longues secondes de passage à vide, alors que son collaborateur tentait de lui venir en aide, en vain.

Le libertarien a ensuite joué la carte de l’autodérision en assurant qu’il avait «un moment Alep», en référence à sa précédente bourde sur la Syrie.

Le candidat indépendant américain a ensuite cité en guise de réponse «l’ancien président du Mexique», sans pour autant parvenir à retomber sur le nom de ce dernier.

C’est finalement grâce à l’aide de son fidèle collaborateur que Gary Johnson a enfin pu s’en tirer, lâchant avec soulagement : «[Vicente] Fox ! Il était formidable !»

Ex-gouverneur du Nouveau-Mexique, Gary Johnson est le candidat du parti libertarien à l’élection présidentielle américaine. Les sondages le créditent de 10% des intentions de vote, ce qui serait un score plus qu'honorable pour un «troisième homme», dans une élection qui a du mal à sortir de la traditionnelle opposition Démocrates-Républicains.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales