De nouveaux raids aériens à Sanaa ont fait 36 victimes mercredi

Des yéménites se ressemblent sur le site des bombardements à Sanaa Source: Reuters
Des yéménites se ressemblent sur le site des bombardements à Sanaa

Mercredi 27 mai, des bombardements dans la capitale yéménite infligés par la coalition internationale dirigée par l’Arabie Saoudite, ont fait au moins 36 victimes et de vastes destructions dans le centre de Sanaa.

Les raids ont visé les positions des rebelles chiites dans le centre de la capitale, dont le quartier général de la police. Des panaches de fumées noires pouvaient être observées dans différentes parties du centre de la ville, selon un correspondant de Associated Press. La base navale, ainsi que les positions des rebelles à Saada et Hajjah, ont également été visées, ont fait savoir les témoins.

Le ministère yéménite de la Santé, actuellement sous le contrôle des rebelles, a publié un rapport précisant qu’au moins 36 personnes, tous membres des forces de sécurité, ont été tuées, et 100 autres blessées. Le bilan pourrait encore s’alourdir, selon la chaine de télévision houthie. 

Plusieurs bâtiments se trouvant dans le quartier, dont l’ambassade abandonnée de l’Arabie Saoudite, ont été sévèrement endommagés.

Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé publié mercredi, plus de 2 000 personnes ont été tuées dans le conflit au Yémen, dont des centaines de femmes et d’enfants. Des familles entières ont parfois été tuées sur place, raconte le rapport.

En savoir plus : un bain de sang évité de peu au Yémen

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales