Feu de haine : l'armée de Delhi à leur porte, des Pakistanais courroucés brûlent le drapeau indien

Des manifestants ont flambé drapeau et photos du Premier ministre indien. Un acte symbolique face au déploiement de troupes de l'Inde à la frontière du Pakistan. Le climat est tendu dans le Cachemire depuis l'attaque meurtrière du 18 septembre.

Provocation ou avertissement ? Habitants de Jarmud et soldats ont voulu partager leur mécontentement après le déploiement massif de militaires le long de leur frontière. Les centaines de Pakistanais présents ont brûlé des symboles indiens : du drapeau à des représentations de Narendra Modi, Premier ministre du pays voisin, ennemi et rival de toujours.

En savoir plus : Attaque meurtrière en Inde : 17 soldats tués au Cachemire

L'Inde a dépêché de nouvelles troupes dans le Cachemire, zone de troubles et de conflits entre les deux pays depuis 70 ans, suite à l'attaque du 18 septembre sur la base indienne d'Uri. L'offensive, la plus meurtrière de ces 15 dernières années, a tué 17 soldats. Le ministre de l'Intérieur indien avait alors déclaré qu'il fallait «donner une leçon au Pakistan».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales