Attentat suicide à Bagdad : sept morts, 28 blessés

© Capture d'écran du compte de Twitter

Le porte-parole des services de sécurité irakien a indiqué qu’un homme inconnu avait fait détoner une ceinture d'explosifs dans l'ouest de Bagdad. Le bilan provisoire a fait l’état de sept morts et 28 blessés.

Une forte explosion a secoué la capitale irakienne le 25 septembre dans un quartier chiite d'Iskan. Un kamikaze s’est fait exploser au milieu de la foule. Selon un dernier bilan de sources médicale et sécuritaire, au moins sept personnes ont été tuées, plus de 28 hospitalisées pour des blessures graves.  

Pour le moment, aucun groupe terroriste n’a revendiqué l’attentat mais la police prétend qu’il s’agit du mode opératoire de Daesh, qui mène fréquemment des attaques de ce type contre les civils et les forces de sécurité.

Le 24 septembre, une attaque à un poste de contrôle d’une autre ville irakienne, Tikrit, située au nord de Bagdad, a fait 18 morts, dont deux enfants, et 21 blessés. Les terroristes sont arrivés au poste de contrôle et y ont ouvert le feu. L'assaillant, cinq agents des services de sécurité et deux jeunes civils ont été tués lors des premières minutes de la fusillade. Deux autres agresseurs ont poursuivi leur chemin en direction de la ville et se sont fait exploser à ses abords. 

Lire aussi : Washington Post : le Pentagone aurait utilisé du phosphore blanc en Irak pour «cacher» les Kurdes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales