Quand la ministre russe de la Santé est à côté de vous dans l'avion... et vous traite pour un AVC

Veronika Skvortsova, ministre de la Santé russe. Source: RT
Veronika Skvortsova, ministre de la Santé russe.

Alors qu'elle se trouvait dans un avion à destination de New York, Veronika Skvortsova a prodigué les premiers soins à une personne victime d'une attaque cérébrale. L'avion a dû faire escale à Saint-Pétersbourg, où la patiente a été prise en charge.

Voilà une ministre qui maîtrise son sujet : Veronika Skvortsova, membre du gouvernement russe en charge de la Santé, a porté secours à une passagère d'un Boeing 777 de la compagnie russe Aeroflot qui effectuait la liaison entre Moscou et New York à bord duquel elle se trouvait.

La ministre a appliqué les premiers soins à la victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC), qui a par la suite été prise en charge par les équipes médicales de l'aéroport de Saint-Pétersbourg, où l'avion s'est posé en urgence.

La rédactrice en chef adjointe de RT, Elizaveta Brodskaïa, qui était également à bord de ce vol afin de se rendre aux Emmy Awards à New York, décrit l'événement dans les termes suivants : «Nous avons vu une femme assise à côté de nous tomber malade. Elle est devenue très pâle et s'est évanouie. Le personnel de vol a demandé aux passagers s'il y avait un médecin dans l'avion en mesure de prodiguer les premiers soins. Durant une bonne demi-heure, la ministre et son équipe ont été occupés à aider la patiente. Ils avaient apporté une valise avec des équipements médicaux. [Veronika] Skvortsova a ausculté sa patiente avec un stéthoscope et a vérifié son pouls avant de lui prodiguer les premiers soins.»

C'est la cinquième ou sixième fois que je dois intervenir de la sorte

Lorsque l'avion s'est posé à Saint-Pétersbourg et que les urgentistes sont arrivés, la femme de 47 ans avait déjà repris connaissance. 

«C'est la cinquième ou sixième fois qu'il me faut [intervenir de la sorte] et généralement cela survient au moment du décollage ou de l'atterrissage, cela a quelque chose à voir avec le système vasculaire», a confié la ministre à RT, avant d'ajouter : «Ce que nous lui avons donné a aidé. Après 20-25 minutes [la patiente] allait mieux, commençait à parler, nous a donné son âge, son nom et a pu répondre à quelques questions.»

Lire aussi : Un sans-abri se glisse dans un jet privé à l’aéroport de Los Angeles et y fume un cigare

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales