Belgique : Bruxelles refuse d'accueillir la semaine culturelle kurde

Source: Reuters

Campée sur ses positions, la commune a provoqué la colère de l’Institut kurde, organisateur de cette semaine, qui a déposé une plainte au Conseil d’Etat. Selon lui, les raisons évoquées ne sont pas valables.

«Ce n’est pas politique», a confié le porte-parole du bourgmestre au quotidien belge La Libre. «C’est parce que cet événement durait plusieurs jours et qu’il y a d’autres événements prévus», explique-t-il pour justifier l'annulation de cette manifestation culturelle qui devait avoir lieu du 22 au 25 septembre.

Mais la décision ne passe pas auprès de l'Institut kurde, qui ne comprend pas cette décision. «Nous avions introduit auprès de l’administration communale une demande officielle le 13 juin 2016 pour pouvoir occuper la place d’Espagne», explique Derwich Ferho, le président de l'institut dans un communiqué. «Malgré un accord de principe et des avis favorables de tous les départements concernés, (y compris la police), nous avons reçu une déclaration le mercredi 14 septembre, mentionnant que toutes nos activités à la place d’Espagne sont désapprouvées», se désole-t-il.

De nombreuses festivités présentant la culture kurde ont ainsi été annulées : exposition de photos, concerts, séminaires ou encore village découverte étaient au programme. La Libre précise par ailleurs qu'aucun incident n’a eu lieu lors des précédentes semaines culturelles en 2014 et en 2015.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales