Pakistan : une série d'attentats fait plusieurs morts et près d'une centaine de blessés

Source: Reuters

Plusieurs bombes ont explosé dans un quartier chrétien et devant un tribunal en périphérie de Peshawar. C'est la seconde attaque d'une faction talibane en quelques heures. Le bilan, provisoire, risque de s'alourdir, rapportent les médias locaux.

«D'abord, il y a eu une petite explosion, puis une deuxième, plus forte, s'est faite entendre», rapporte Haris Habib, chef du service des secours de Mardan, près de Peshawar. 

Selon des témoins, l'assaillant a lancé des grenades avant de déclencher sa veste explosive au milieu de la foule présente vendredi 2 septembre, en début de matinée devant un tribunal.

Au moins dix personnes ont été tuées et plus de 50 autres ont été blessées au cours de cette attaque, revendiquée par le Jamaat-ul-Ahrar (JuA), une faction des Talibans pakistanais. 

C'est la deuxième série d'attentats qui a secoué le nord-ouest du pays vendredi 2 septembre. Le matin même, l'armée pakistanaise avait affirmé dans un communiqué avoir tué quatre kamikazes qui avaient attaqué un bidonville chrétien en périphérie de Peshawar vers 5h.

Appuyée par des hélicoptères, l'armée a échangé des tirs avec les assaillants portant des gilets explosifs qui s'étaient attaqués à ce quartier proche du barrage de Warsak, juste au nord de Peshawar.

Deux membres des forces de sécurité, un policier et un civil ont été blessés, selon un communiqué des autorités, qui précise également que des recherches sont en cours et que «la situation est sous contrôle».

Le JuA a revendiqué les attaques dans un message affirmant que les kamikazes avaient tué de «nombreux infidèles». Dans ce message, un porte-parole du JuA, Ehsanullah Ehsan, a assuré que les talibans mèneraient des attaques «jusqu'à imposer un système islamique au Pakistan».

Faction du TTP, le mouvement taliban pakistanais, le JuA a également revendiqué l'attaque la plus meurtrière de 2016, un attentat suicide dans un parc d'attraction de Lahore qui avait visé les chrétiens le week-end de Pâques, faisant 75 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales