Philippines : des islamistes se revendiquant de Daesh prennent d'assaut une prison

© Capture d'écran Google Maps.

Une cinquantaine d'activistes armés ont mené un raid contre un centre pénitencier du sud des Philippines, libérant huit de leurs membres ainsi que 20 autres prisonniers. Les assaillants arboraient des symboles de l'Etat islamique.

28 captifs de la prison de Marawi, aux Philippines, ont pris la fuite samedi 27 août à l'issue d'un assaut mené par des individus lourdement armés, a fait savoir la police du pays, le 28 août.

L'opération visait à libérer huit combattants du groupe islamiste «Maute», actif sur l'île de Mindanao au sud de l'archipel, qui avaient été arrêtés le 22 août pour avoir transporté des armes et des explosifs dans une camionnette. Vingt autres personnes, emprisonnées pour d'autres motifs, se sont évadées à la faveur du raid sur l'établissement carcéral.

Selon le commandant de la police locale, la cinquantaine d'assaillants appartenaient au Maute et ont brandi des drapeaux du groupe djihadiste Etat islamique (EI) lors de leur offensive.

Le mouvement armé Maute est déjà soupçonné par les autorités d'avoir organisé l'assaut meurtrier d'un camp militaire à Butig, sur l'île de Mindanao, qui avait coûté la vie à cinq militaires en février dernier.

Les Philippines avaient déjà connu un raid similaire, en 2009, contre une prison de l'île de Basilan, mené notamment par des combattants islamistes, qui s'était soldé par la libération de 31 prisonniers.

Lire aussi : Une explosion aux Philippines fait 38 blessés et tue un enfant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales