Syrie : des rebelles et leurs familles commencent à quitter la ville assiégée de Daraya

Un convoi du Croissant rouge à l'entrée de la ville de Daraya Source: Reuters
Un convoi du Croissant rouge à l'entrée de la ville de Daraya

Les autorités syriennes ont procédé à l’évacuation des civils et combattants antigouvernementaux de Daraya, une ville voisine de Damas. 4 000 civils et 700 rebelles doivent ainsi quitter la cité.

Dans le premier des cars à quitter la ville se trouvaient des femmes, des personnes âgées et des enfants, selon l’AFP. Le véhicule était suivi d'une voiture de police et une autre du Croissant rouge. Le véhicule a quitté la rue principale, au milieu des immeubles en ruines et a franchi une fortification.

Le 25 août, des informations concernant la conclusion d’un accord entre l’armée syrienne et la soi-disant opposition modérée sont apparues, selon lesquelles environ 4 000 civils doivent quitter Daraya ainsi que 700 combattants armés qui seront amenés dans la province d’Idlib, contrôlée par les terroristes du Front al-Nosra.

Un total de 25 bus transportera les rebelles à Idlib et 15 ambulances attendent près de la ville de Daraya pour évacuer des blessés.

Des ambulances attendent à évacuer les blessés Source: Reuters
Des ambulances attendent à évacuer les blessés

Les combattants de plusieurs groupes antigouvernementaux ont été encerclés dans la ville par l’armée syrienne pendant plusieurs mois. Après la fin du siège, l’ONU a appelé à évacuer les civils. «Nous continuons de demander un accès libre et sûr à Daraya et appelons toutes les parties à assurer que tout mouvement de civils soit fait en sécurité et en accord avec les lois et principes humanitaires internationaux», rapporte à Reuters le coordinateur humanitaire de l’ONU Stephen O’Brien.

Lire aussi : Syrie : trêve de 48 heures à Daraya décidée à l'initiative de Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales