Moscou : le preneur d'otages de la banque s'est rendu, tous les otages libérés

© Google Maps

L'homme qui a pris en otage des employés et clients dans une agence bancaire a fini par se rendre après plusieurs heures de négociation avec la police. Tous les otages ont été libérés sains et saufs.

Un incident est en cours au bureau de Citibank situé sur la rue Bolshaya Nikitskaya, selon l'agence d'information TASS.

Trois employés de la banque et un client ont été faits prisonniers à l’intérieur du bâtiment, où un homme menaçait de se faire exploser, rapporte TASS, en citant un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Après avoir relâché un à un plusieurs otages, l'homme en avait conservé un dernier, avant de finalement se rendre, après de longues négociations.

La personne en question est en fait un homme d'affaires ayant fait faillite. Plus tôt dans la journée, il a posté sur les réseaux sociaux une vidéo indiquant qu'il comptait enfreindre la loi, tout en essayant d'attirer l'attention sur les personnes en situation financière désespérée.

Un négociateur a pénétré dans l’établissement et plusieurs hauts responsables de la police sont également arrivés sur place. C’est le commissaire de police Anatoly Yakounine qui a personnellement entamé les négociations avec le preneur d’otages, indique TASS, en citant une source policière.

Des unités de la police et de la Garde nationale russe ont été déployées sur place, ainsi que des officiers du FSB, le Service fédéral de sécurité.

Il est entré dans la banque et a «brandi un panneau disant qu'il demandait un négociateur». Il a ensuite demandé à appeler la police, ont témoigné à TASS des employés de l'établissement qui ont réussi à s'échapper du bâtiment.

Ils ont ajouté que l'homme menaçait de déclencher un engin explosif et qu'il n'avait rien contre la banque en soi. Ses revendications restent encore obscures.

Citibank «travaille étroitement avec les autorités pour résoudre la situation» en cours dans son bureau de Moscou «au plus vite», a déclaré un porte-parole de la banque à TASS, confirmant ainsi l'incident.

Détails à suivre...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales