Le site Gawker.com contraint de fermer, ruiné par son procès avec le catcheur Hulk Hogan

© Reuters Source: Reuters

Le célèbre site de potins, qui a été obligé de verser une somme astronomique de 115 millions de dollars (101 millions d'euros) au catcheur dont il avait publié des clichés intimes, est désormais ruiné et sera contraint de fermer.

Le site phare du groupe Gawker Media fermera après le procès qu'il a perdu contre le catcheur Hulk Hogan, lui même soutenu financièrement par le milliardaire de la silicone Valley, Peter Thiel, selon une déclaration faite par le fondateur de Gawker Media, Nick Denton. 

Mais cela ne veut pas dire pour autant que toutes les publications du groupe vont disparaître. Le groupe Gawker media, en cours de faillite, sera repris par Univision, le plus grand réseau de chaînes de télévision hispanique aux Etats-Unis. Ce dernier a remporté en début de semaine la vente aux enchères de Gawker Media en déboursant la somme de 135 millions de dollars (119 millions d'euros).

L'avenir de Jezebel (magazine féminin), de Gizmodo (technologie), de io9 (science-fiction, fantastique et science), de Kotaku (jeux vidéos), de Deadspin (sports), de Jalopnik (automobile) et de Lifehacker semble assuré, mais la direction d'Univision a précisé que le site Gawker.com ne faisait pas partie de l'acquisition.

Le 18 août, Nick Denton a envoyé une note au personnel, indiquant que c'en était «fini pour lui [gawker.com] dans l'univers de l'information et du gossip».

«Après presque 14 années d'activité, Gawker.com fermera la semaine prochaine», indique un bref message publié sur le site internet de Nick Denton.

Ce dernier a toutefois signalé que les archives resteraient en ligne. Le groupe a en outre accepté de garder 95% des près de 300 employés que l'entreprise compte aux Etats-Unis et en Hongrie.

Gawker.com, a commencé à diffuser en décembre 2002. Le média traitait à la base de potins médiatiques, mais avec les changements réguliers de rédacteurs en chef, l'éventail de sujets s'est élargi pour y inclure des enquêtes, de l'humour, des essais et nouvelles.  

Cependant le média, en pleine réorientation de sa ligne éditoriale, a diffusé sur son site des images vidéos du catcher Terry «Hulk Hogan» Bollea sur lesquelles on le voit avoir des relations sexuelles avec la femme d'un ami.

Cette diffusion lui vaudra alors un procès retentissant, le catcheur poursuivant le média pour «atteinte à la vie privée».

Au procès, Gawker Media a affirmé que le premier amendement de la Constitution américaine [traitant de la liberté de la presse] lui donnait le droit de publier ces vidéos, mais le juge en a décidé autrement.

En mars dernier, le jury a finalement condamné Gawker Media a payer 115 millions de dollars (101 millions d'euros) d'indemnités, plus 25 millions de dollars (22 millions d'euros) de dommages et intérêts à l'ancien catcheur. Par ailleurs, Nick Denton a aussi été condamné à lui verser la somme de 10 millions de dollars (9 millions d'euros), alors que le rédacteur en chef du site, AJ Daulerio à également dû l'indemniser à hauteur de 100 000 dollars (90 000 euros).

Après le procès, il s'est avéré que le milliardaire Peter Thiel, co-fondateur de la plateforme de paiement en ligne PayPal, avait soutenu financièrement Bollea dans ses démêlées judiciaires.

Quelques années plus tôt, en 2007, le site Valleywag, propriété de Gawker media avait révélé l'homosexualité du milliardaire. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales