Sexe avec les mineurs autorisé en Turquie ? Une publicité fait polémique dans l'aéroport de Vienne

Source: AFP

Un bandeau publicitaire affirmant que la Turquie autorisait les relations sexuelles avec des enfants de moins de 15 ans a été diffusé sur des écrans dans l'aéroport de Vienne. Les autorités turques ont convoqué l'ambassadeur autrichien à Ankara.

«Notre désagrément et notre réaction concernant cette annonce qui ternit l'image de la Turquie et donne délibérément au public de fausses informations ont été fermement transmis à l'ambassade», ont fait savoir les autorités turques, après avoir convoqué l'ambassadeur autrichien à Ankara.

En effet, le 13 août, un bandeau publicitaire du journal autrichien Kronen Zeitung diffusé sur des écrans situés à l'intérieur de l'aéroport de Vienne indiquait : «La Turquie autorise les relations sexuelles avec des enfants de moins de 15 ans.»

Le quotidien faisait ainsi la promotion de l'un de ses derniers articles, à propos d'une récente décision de la cour constitutionnelle turque. Cette dernière s'est en effet prononcée le mois dernier en faveur du retrait du code pénal turc d'une disposition caractérisant comme un «abus sexuel» tout acte sexuel commis sur un enfant de moins de 15 ans .

Les images de ce bandeau ont été diffusées sur les réseaux sociaux, avant de disparaître après l'intervention du ministère turc des Affaires étrangères.

Ce n'est pas le premier incident de ce type : le 3 août, le même journal publiait un message défilant sur un écran de l'aéroport de Vienne : «Si vous allez en Turquie, vous soutenez Erdogan». Il a lui aussi été retiré à la demande des autorités turques.

Depuis plusieurs semaines, les incidents se multiplient entre les capitales européennes et la Turquie. Depuis le coup d'Etat manqué le 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdogan procède à des purges massives dans les différentes institutions du pays et propose de rétablir la peine de mort, suscitant la désapprobation et la colère de nombreux pays européens et de Bruxelles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales