«On va te faire crever» : une maire belge confinée dans son bureau après réception d'un colis

Source: Reuters

La bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion, s'est retrouvé confiné dans son bureau, mercredi 10 août, après avoir reçu un courrier contenant une poudre suspecte. L'alerte a été levée depuis, mais la nature de la poudre n'a pas été confirmée.

«Pendant le temps de midi, ma secrétaire a ouvert une lettre anonyme contenant de la poudre blanche», a confié la bourgmestre à l'agence Belga. «Elle m'a appelée et j'ai lu ce courrier».

Après lecture, la maire a estimé que le message venait «plutôt d'extrême-droite». «Dans cette lettre, on critique notamment le fait que mon collège compte un échevin musulman et que je serais, je cite, responsable des Arabes présents à Verviers» a-t-elle ajouté.

«On va te faire crever», conclut le courrier. «J'ai ensuite reposé la lettre. Mais de la poudre, sans doute mal scellée, s'en est échappée. A mon avis, elle ne contient rien de dangereux» dit-elle.

Principe de précaution

Pour le moment, ni la bourgmestre ni les membres de son cabinet ne présentent de symptômes particuliers. Néanmoins, étant donné la violence des menaces, Muriel Targnion, les membres de son cabinet, un colonel des pompiers, trois policiers ainsi que de sa fille ont été confinés pendant plusieurs heures à l'hôtel de Ville, avant que l'alerte ne soit finalement levée. De même, personne n'a pu entrer ou sortir de la mairie pendant plusieurs heures, le bâtiment ayant été confiné dans son intégralité. 

La Belgique n'en n'est pas à sa première fausse alerte concernant des substances suspectes : lundi 8 août, deux facteurs se sont plaints de picotements aux mains et au visage après être entrés en contact avec un courrier contenant une poudre qui s'est révélée être...du sucre !

Agée de 44 ans et chef de file du parti socialiste, Muriel Targnion est la première femme maire de Verviers. Elle s'est récemment illustrée pour avoir pris des mesures afin que soit interpellé un jeune homme qui, déambulant dans les rues de Verviers, appelait au meurtre des chrétiens. 

Ville francophone de Belgique située en région wallonne, Verviers s'est retrouvée sous le feu des projecteurs après qu'une cellule terroriste y a été découverte le 15 janvier 2015. Suite aux arrestations, huit personnes ont été inculpées pour appartenance à un groupe terroriste et ont été condamnées à des peines allant de 8 à 16 ans de prison. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales