Autriche : les aéroports, les gares et même les commissariats victimes d'emails «terroristes»

Source: Reuters

Ce sont pas moins de 14 endroits qui ont été visés par une série de mails menaçant d'attaques terroristes. Si la police se veut rassurante, les mesures de sécurité ont été renforcées.

Les auteurs des mails, non-identifiés mais se réclament de Daesh, avaient annoncé une série d'attaques terroristes visant plusieurs endroits dans le pays : des aéroports, des gares ferroviaires et mêmes des commissariat de police, notamment, à Vienne, l'aéroport et la gare centrale. Ces courriels désignaient également cinq postes de police de la capitale autrichienne comme cibles.

«Dans la matinée, les forces de l'ordre autrichiennes ont reçu par emails des menaces terroristes dans plusieurs régions du pays», a indiqué Karl-Heinz Grundböck, porte-parole du ministère autrichien de l'Intérieur, qui indique que la date fatidique donnée par les mails, à savoir le 28 juillet dernier, était passée, et qu'aucun acte terroriste n'avait été perpétré. 

Une enquête a toutefois été ouverte afin de déterminer à la fois l'origine des mails et leurs auteurs. Les mails, rédigés dans un mauvais anglais, auraient été envoyés, selon des sources proches de la police, depuis un serveur crypté déjà utilisé par le passé pour diffuser d'autres menaces qui ne se sont pas matérialisées.

Par prudence, la police a été contrainte d'émettre – en interne – une alerte terroriste et a dû renforcer ses propres mesures de sécurité, indiquant toutefois qu'il n'y avait pas de raison de céder à la panique. Les forces de l'ordre autrichiennes n'ont pas pris les choses à la légère et ont déclaré que l'instrumentalisation de la peur – de la «terreur» – et la diffusion de menaces de nature à créer la panique seraient punies.

L'Autriche n'a pour l'instant pas été victime d'attentats mais, selon le quotidien Der Standard, près de 60 personnes ont été préventivement arrêtées depuis 2015 dans le pays pour suspicion de terrorisme.

Lire aussi : Autriche : des militaires remplacent les policiers devant les ambassades de Vienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales