Etats-Unis : Miss Teen USA lynchée sur les réseaux sociaux pour des tweets racistes

Karlie Hay, Miss Teen USA 2016© Ethan Miller / Getty Images Source: AFP
Karlie Hay, Miss Teen USA 2016

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer l'utilisation du mot «nigger» par l'élue d'un concours de beauté américain pour adolescentes. Celui-ci, plus globalement, est accusé de ne pas mettre suffisamment en avant les minorités ethniques.

Deux jours seulement après son élection au titre de «Miss Teen USA» samedi 30 juillet, la Texane Karlie Hay, âgée de 18 ans, a subi de plein fouet une polémique sur les réseaux sociaux au sujet de son utilisation du mot raciste «nigger» («nègre» en français).

Des internautes ont déniché des publications sur Twitter datant de 2013 et 2014, dans laquelle la jeune blonde, qui avait alors entre 15 et 16 ans, employait ce terme afin d'interpeller ses amis ou pour faire référence à ceux-ci.

La découverte a suscité de nombreuses et vives réactions d'indignation sur les réseaux sociaux, certains utilisateurs appelant à destituer Karlie Hay de son titre.

Les organisateurs du concours n'ont pas tardé à réagir à cette vague de protestation, affirmant que le langage de l'élue 2016 était inacceptable, et qu'il ne reflétait en rien les valeurs de la «Miss Universe Organization».

L'intéressée, quant à elle, a fermé l'accès public au compte Twitter depuis lequel avaient été postés les commentaires controversés, et s'est justifiée à leur sujet. «Il y a quelques années, j'avais de nombreux problèmes personnels, et je me trouvais dans un endroit [le Texas] qui ne ressemblait pas à la personne que j'étais. J'admets avoir utilisé publiquement par le passé un langage dont je ne suis pas fière, et je reconnais que je n'ai pas d'excuse pour cela», a-t-elle fait savoir sur Instagram.

La jeune modèle de 18 ans a ajouté qu'elle était une meilleure personne aujourd'hui, et qu'elle utiliserait son titre fraîchement acquis pour promouvoir des valeurs telles que la reconnaissance de la beauté chez toutes les femmes.

La polémique est venue se greffer aux nombreuses critiques qui s'étaient élevées, ces derniers jours, à l'encontre du concours de beauté lui-même, en raison de son manque de diversité ethnique. Les cinq finalistes de l'événement, en effet, se trouvaient être toutes des jeunes filles blanches, aux cheveux blonds et aux yeux clairs.

Lire aussi : Découvrez «Miss Hitler 2016», la nouvelle égérie des néo-nazis britanniques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales