Deux Marocains soupçonnés de financer Daesh arrêtés en Espagne

La Guardia Civil espagnole a annoncé mercredi 27 juillet l'arrestation en Catalogne de deux frères marocains âgés de 22 et 33 ans, soupçonnés de «financement du terrorisme».

Les deux suspects arrêtés dans la province de Gérone (Catalogne) au petit matin «faisaient parvenir des fonds aux administrateurs de Daesh [Etat islamique (EI)]», indique la Guardia Civil, sans donner ni montants ni dates d'envoi.

Les deux frères sont soupçonnés de «financement du terrorisme, coopération avec un groupe terroriste», déclare la Guardia Civil dans un communiqué, précisant qu'ils avaient un frère parti en Syrie avec femme et enfants, où il a péri.

Lire aussi : Un cuisinier marocain détenu pour avoir recruté des combattants de Daesh sur l’île de Majorque

Madrid a été le théâtre de l'attentat le plus meurtrier commis sur le sol européen. Le 11 mars 2004, l'explosion de dix bombes dans des trains de banlieue avait tué 191 personnes.

Mais l'Espagne reste pour l'instant relativement préservée des attentats perpétrés et revendiqués par l'Etat islamique en comparaion d'autres pays d'Europe, comme la France, la Belgique et plus récemment l'Allemagne.

Lire aussi : trois combattants de Daesh ont attaqué des fans du Real Madrid en Irak, faisant 16 morts

Selon un rapport publié mi-juillet par l'Institut royal Elcano, un centre de réflexion, le nombre de combattants partis d'Espagne pour rejoindre les rangs de Daesh s’élevait, en avril dernier, à 160, dont 29 seraient morts sur place. Vingt sont revenus.

Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, dans le nord du Maroc, et dans une moindre mesure Barcelone et Gérone sont les localités les plus touchées par la radicalisation islamique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales