Somalie : double explosion et coups de feu près de l'aéroport de Mogadiscio

Une explosion aurait eu lieu près de l'aéroport de Mogadiscio, la capitale de la Somalie. Il pourrait s'agir d'une voiture piégée. Des échanges de tirs auraient été entendu près de la base militaire de l'Union Africaine.

Au moins 12 personnes ont été tuées dans l'explosion de deux bombes, dans la matinée du 26 juillet, près de l'aéroport de Mogadiscio, la capitale somalienne.

La première explosion s'est produite à un poste de contrôle menant à l'aéroport et la seconde près du quartier général des Nations unies, selon un journaliste de l'AFP présent sur place. Les déflagrations auraient été si importantes que certaines vitres de l'aéroport se seraient brisées. 

Des tirs ont suivi les deux explosions, dont l'une pourrait avoir été causée par une voiture piégée.

Selon un officier présent sur place interrogé par l'agence de presse Reuters, 7 victimes seraient des employés de la compagnie de sécurité privée qui assure la protection de l'aéroport et des bâtiments des Nations unies. 

Les insurgés islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont revendiqué cette attaque qui aurait fait plus de 12 morts.

L'aéroport international Aden Adde, du nom du premier président somalien, est devenu une forteresse depuis que la principale base de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), forte de 22 000 hommes, s'est installée juste à côté afin d'aider le fragile gouvernement somalien dans sa lutte contre les shebab.

Confrontés à la puissance de feu supérieure de l'Amisom, déployée en 2007, les shebab ont été chassés de Mogadiscio en août 2011.

Ils ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions, mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, souvent jusque dans la capitale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales