Visite de Merkel et Hollande à Moscou : les dirigeants européens n'ont pas consulté Washington

(REUTERS/Valentyn Ogirenko)Source: Reuters
(REUTERS/Valentyn Ogirenko)

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande n’ont pas consulté Washington avant leur départ pour Moscou afin de discuter de la crise ukrainienne, a indiqué à l'AFP une source du gouvernement français.

Les deux chefs d’Etat, qui font partie du fameux « Quartet de Normandie » aux côtés de Moscou et de Kiev, ont décidé d’effectuer une visite dans la capitale russe ce vendredi, au lendemain de leur visite à Kiev.

« J'ai décidé de prendre une nouvelle initiative avec Angela Merkel », a dit jeudi Hollande pendant sa conférence de presse.

En savoir plus : Hollande : « la France ne rentre pas dans le débat de la fourniture d'armes à l'Ukraine » (VIDEO)

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a dit que « les trois chefs d’état discuteraient de ce que les parties concernées peuvent faire pour mettre fin rapidement à la guerre civile dans le sud-est de l’Ukraine qui s’est intensifiée ces derniers jours et a fait de nombreuses victimes ».

Après la réunion avec François Hollande et Angela Merkel jeudi, le président ukrainien Porochenko a dit que le cessez-le-feu est possible dans l’est de l’Ukraine.

En attendant, un haut fonctionnaire français a dit jeudi au Nouvel Observateur que la décision de rencontrer en tête-à-tête le président Vladimir Poutine a été prise jeudi après que le président russe a appelé les deux parties au conflit ukrainien à cesser les combats et les hostilités.

L’hebdomadaire français a aussi dit que « l’initiative historique » des deux chefs d’Etat européens a été précédée de pourparlers « secrets » entre Paris, Berlin et Moscou.

Tandis que Hollande et Merkel vont discuter de la résolution pacifique du conflit, le secrétaire d’Etat américain John Kerry est en Ukraine pour donner une réponse concernant les livraisons d’armes. Kerry a dit aux journalistes que le président américain Barack Obama prendra sa décision la semaine prochaine sur l’aide militaire à accorder à l’Ukraine.

La Maison Blanche a admis jeudi que l’assistance militaire des Etats-Unis pourrait provoquer plus d’effusion de sang dans la région.

En savoir plus : John Kerry en visite à Kiev pour s’entretenir avec Petro Porochenko et Arseni Iatseniouk (VIDEO)

Le journaliste du Nouvel Observateur Vincent Jauvert pense que la décision rapide de François Hollande et d'Angela Merkel de négocier avec Poutine à Moscou est une tentative « de prendre un cran d’avance sur les Américains, qui vont essayer dans les heures qui viennent d’imposer aux Occidentaux leur solution pour faire plier Poutine : la livraison d’armes à l’Ukraine ».

Le journaliste précise que les deux chefs d’Etat sont allés à Kiev juste après Kerry parce qu’ils « se méfient de l’administration américaine » et veulent « présenter leurs solutions diplomatiques » juste avant que le vice-président Joe Biden ne présente son plan de livraison d'armes à Kiev samedi au Forum de Munich sur les politiques de défense.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales